Actualisé 24.01.2011 à 12:36

Entraîneur de WawrinkaLundgren: «Stan est une bête sur le court»

Ancien mentor de Marcelo Rios, Roger Federer et Marat Safin, Peter Lundgren caresse un espoir légitime: atteindre les sommets aussi avec Stanislas Wawrinka.

Wawrinka «a progressé techniquement et surtout mentalement ces derniers mois», selon son entraîneur Peter Lundgren.

Wawrinka «a progressé techniquement et surtout mentalement ces derniers mois», selon son entraîneur Peter Lundgren.

«Aider Stan à revenir dans le top-10»: tel est l'objectif que s'est fixé Peter Lundgren. Entraîneur de Stanislas Wawrinka depuis l'été dernier, le Suédois tient un discours très élogieux sur son nouveau protégé.

«Stan est une 'bête' sur le court. Il a progressé techniquement et surtout mentalement ces derniers mois», explique-t-il. Son joueur a passé un cap important, admet-il. La victoire face à Andy Murray a l'US Open a agi comme un déclic.

Sous contrat trente semaines par année avec son joueur, Peter Lundgren a aidé, dit-il, Stan à laisser parler ses émotions sur le court. «C'est dans ce domaine où le changement est le plus perceptible, précise-t-il. Il se lâche vraiment maintenant».

«Stan joue mieux à Melbourne qu'à New York. Il sort de deux grandes performances contre Monfils et Murray, poursuit Peter Lundgren. Il a progressé en coup droit et au service. Son revers est une merveille. Il peut tout faire avec ce coup. Il possède l'un des meilleurs du Circuit, avec le revers à deux mains de Murray et, aussi, celui de Roger».

«Maintenant, il retrouve Federer mardi trois mois après un match à Stockholm qui avait laissé bien des regrets poursuit-il. Il avait un set et un break d'avance avant de craquer. Aujourd'hui, il est beaucoup plus fort dans sa tête. Il n'abdiquera pas de la sorte». Le Suédois, qui connaît son Federer par coeur, estime que le Bâlois joue à son niveau habituel, qui n'est pas loin de l'excellence. «Il est évident que son jeu a évolué ces derniers mois, note-t-il. Roger attaque beaucoup plus désormais».

Peter Lundgren était bien sûr aux côtés de son joueur quand la tempête médiatique provoquée par l'annonce de sa séparation d'avec sa femme l'a touchée. «Stan garde sa vie privée pour lui. Il est resté très discret. Nous n'en n'avons pas vraiment parlé, souligne-t-il. Mais j'ai été vraiment très impressionné par la manière avec laquelle il a réagi face à cette affaire».

(si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!