Genève: L’Uni devrait accueillir une centaine d’étudiants ukrainiens 

Publié

GenèveL’Uni devrait accueillir une centaine d’étudiants ukrainiens 

À la rentrée prochaine, le programme d’intégration Horizon académique sera ouvert aux détenteurs de permis S qui ont fui la guerre en Ukraine. Une première.

TDG

L'Université de Genève (Unige) se prépare à accueillir à la rentrée 2022 une centaine de futurs étudiants ukrainiens, qui ont fui leur pays en guerre. Ils bénéficieront d’une exception au programme Horizon académique, qui constitue une passerelle de préparation aux études universitaires. En principe, ce dispositif est ouvert aux personnes issues de l’asile, à celles concernées par un regroupement familial ou aux Suisses de retour de l’étranger. Mais pas aux permis S, dont bénéficient actuellement les réfugiés d’Ukraine (ndlr: le permis S est une protection collective a priori d’un an, accordée à un groupe déterminé pendant la durée d’une menace grave, comme une guerre). Ceux-ci pourront pourtant intégrer le programme Horizon d’ici quelques mois. «La situation est exceptionnelle, il y a beaucoup de solidarité», a relevé Mathieu Crettenand, délégué à l'intégration à l'Unige.

Le coût pour l’alma mater sera «le même que pour tout autre bénéficiaire du programme», a précisé le responsable sur les ondes de Radio Lac. Soit 6000 francs par an, par personne. Les futurs étudiants pourraient également recevoir des  «petites aides» ponctuelles, pour du matériel par exemple. L’Unige précise que le reste du soutien financier dont peuvent bénéficier ces exilés de la guerre en Ukraine provient de l’aide sociale, pas de l’université. En revanche, certains étudiants pourraient obtenir à terme une bourse d’études. 

(dra)

Ton opinion

118 commentaires