30.08.2020 à 11:22

GenèveL’université durcit son accès pour les titulaires du bac

Dès 2021, les étudiants issus de France devront avoir choisi des options spécifiques en maths et en sciences.

de
jef
Le bâtiment de l’Université aux Bastions.

Le bâtiment de l’Université aux Bastions.

TDG-L. Fortunati

L’Université de Genève durcira, dès la rentrée 2021, les conditions d’entrée pour les titulaires du nouveau bac français. Ainsi que le rapporte «Le Matin Dimanche», seuls seront admis les étudiants qui auront suivi, durant les trois dernières années du lycée, une branche spécifique en sciences naturelles (sciences de la vie et de la terre ou physique-chimie) et une branche spécifique en mathématiques. Cette décision vise à s’assurer que tous les jeunes gens aient bénéficié d’un éventail d’enseignements similaire à celui demandé aux diplômés des autres pays.

Jusqu’à présent, l’alma mater acceptait les étudiants ayant obtenu un bac L, S ou ES pour autant qu’ils aient obtenu une mention «assez bien» (moyenne de 12 sur 20, une exigence qui demeurera). L’évolution de la norme s’explique par la disparition, en France, des trois filières susmentionnées au profit d’un tronc commun sans mathématiques, devenues une simple option parmi onze autres à choix.

L’EPFL exige un 16 sur 20

Ailleurs en Suisse romande, l’EPFL exige depuis 2014 une moyenne de 16 sur 20 pour les titulaires d’un bac français. A Lausanne, qui n’a pas arrêté ses conditions d’admission pour 2021, une moyenne de 10 sur 20 est requise, mais le bac ES (économique et social) n’est pas reconnu, de même que la filière littéraire (L) sans l’option mathématiques. Fribourg procède de même mais réclame en plus l’option histoire-géographie pour les titulaires du bac scientifique (S). Enfin, Neuchâtel accepte tous les bacs avec mention assez bien.

«Le Matin Dimanche» relève enfin qu’à Genève, l’UDC a déposé une motion au Grand Conseil réclamant qu’une mention «bien», soit une moyenne de 14 sur 20, soit nécessaire pour pouvoir intégrer l’Université – qui a donc opté pour une solution alternative.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
160 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

A la niche

31.08.2020 à 17:29

Ce tourisme des poupons est une vraie comédie

inUtile

31.08.2020 à 11:48

Bill Gates, Steve Jobs pour n'en citer que quelques uns, ont échoué à leur bac...donc...c'est l'intelligence qui mène à la réussite et pas un diplôme. Il suffit de regarder le niveau mental de certains universitaires à Genève pour corroborer ce fait.

Mustapha Ghazzal

31.08.2020 à 11:04

Dites-moi que vous m'aimez...