Actualisé 03.02.2011 à 18:00

Hôpital de la Broye

Lutte contre la propagation d'une bactérie

L'Hôpital intercantonal de la Broye (HIB) lutte contre la propagation de la bactérie VRE qui résiste aux antibiotiques.

Il n'y a pas de danger pour la population. (Photo: Jean-Paul Guinnard/24h)

Il n'y a pas de danger pour la population. (Photo: Jean-Paul Guinnard/24h)

L'hôpital n'admet plus de nouveaux patients en chirurgie avant de connaître le résultat des recherches.

Un patient qui a séjourné au HIB fin 2010, puis au CHUV, a développé une infection urinaire à entérocoque résistant aux antibiotiques à large spectre, indiquent jeudi les cantons de Vaud et de Fribourg.

Les recherches dans le service de chirurgie du HIB ont permis de découvrir 15 patients porteurs de cette bactérie. Les VRE sont peu pathogènes, mais peuvent provoquer des infections urinaires et transmettre leur résistance aux antibiotiques à d'autres bactéries.

Face à ces risques, le HIB a pris diverses mesures: pas de nouvelle admission en chirurgie (les patients sont redirigés vers d'autres établissements), des mesures d'hygiène additionnelles et le dépistage systématique des patients ayant pu être en contact avec une personne porteuse de VRE.

Le CHUV dépiste également tout patient venant de Payerne. Trois tests négatifs doivent être obtenus, avec quelques jours entre chaque test. «C'est assez lourd», note Eric Masserey, médecin cantonal adjoint vaudois. Il y a eu cinq cas au CHUV dont deux qui ont développé une infection urinaire.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!