Neuchâtel: Lutte efficace contre la vente de stupéfiants
Actualisé

NeuchâtelLutte efficace contre la vente de stupéfiants

L'action policière ciblée contre le trafic de cocaïne dans les rues de Neuchâtel et de la Chaux-de-Fonds a débouché sur des résultats encourageants.

La Task Force «Narko», mise en place au début de l'année et dotée de cinq enquêteurs, sera reconduite dans sa mission en 2015.

L'objectif de cette unité est d'aller régulièrement sur le terrain en ville et de cibler la vente de stupéfiants dans les rues fréquentées. Dans un bilan intermédiaire communiqué vendredi, la police neuchâteloise juge ces contrôles dissuasifs très satisfaisants.

En dix mois, l'équipe d'enquêteurs, appuyée ponctuellement de deux à quatre gendarmes, a entendu 293 personnes dont 248 ont été prévenues d'infraction à la loi sur les stupéfiants. Près de 100 sont des cas bénins mais 19 sont graves, précise la police dans son communiqué.

Les forces de l'ordre ont effectué 30 saisies de cocaïne d'un total de 293 grammes pour une valeur de près de 30'000 francs et 96 de cannabis pour un total de plus de 20 kilos et dont la valeur avoisine les 242'000 francs. Elles ont mis la main par treize fois sur de l'héroïne pour un poids total 66,7 grammes.

La stratégie policière vise à multiplier les contrôles dans des zones publiques sensibles, saisir et confisquer les téléphones portables ainsi que l'argent de la vente, cibler les récidivistes et prononcer des interdictions de périmètres.

Cette dernière mesure, mise en place avec le service des migrations neuchâtelois, permet de ne plus devoir prendre un dealer en flagrant délit. La simple présence d'un récidiviste dans un périmètre interdit suffit à lui infliger une nouvelle sanction. Convaincue par ces premiers résultats, la police neuchâteloise va continuer ces contrôles. (ats)

Ton opinion