Ligue des champions: Lyon face à l'ogre barcelonais
Actualisé

Ligue des championsLyon face à l'ogre barcelonais

Dernier rescapé français en Ligue des champions, l'Olympique Lyonnais affrontera en 8e de finale l'épouvantail de la compétition le FC Barcelone, avec match retour au Camp Nou.

Larges leaders de la Liga avec une moyenne de trois buts inscrits par match et une défense insubmersible, les Catalans sont considérés actuellement comme la meilleure formation d'Europe. Emmenés par un Lionel Messi de feu, deuxième du Ballon d'Or France Football derrière Cristiano Ronaldo, ils partiront largement favoris de ce choc face au septuple champion de France.

«C'est mission impossible, comme vouloir sauter en hauteur avec les deux pieds entravés», a déclaré Bernard Lacombe, le directeur sportif de Lyon. «L'OL ne pouvait tomber sur un pire adversaire. Barcelone possède les meilleurs joueurs d'Europe».

L'ex-Lyonnais Eric Abidal et Thierry Henry figurent dans cette formation du Barça qui, première de sa poule lors du premier tour, aura l'avantage de jouer le match aller à l'extérieur à Gerland le 25 février. La rencontre retour aura lieu le 11 mars à Barcelone.

Leaders de la Ligue 1, les Lyonnais qui disputeront leur sixième 8e de finale consécutif de Ligue des champions, n'auront rien à perdre. Claude Puel, l'entraîneur des Gones, n'est pas déçu d'être tombé sur l'ogre catalan.

«Cela ne me dérange pas. C'est une très grosse affiche», dit-il. «Barcelone est l'équipe la plus en forme de ces six derniers mois. Au moins, il n'y aura pas de problèmes de motivation chez les joueurs. On jouera pour se qualifier, même si c'est le Barça avec un retour en Espagne. De toutes les façons, pour aller au bout, il faut éliminer tous les adversaires. Nous serons outsiders, mais nous avons notre chance».

Pour lui, «c'est motivant de rencontrer Barcelone. Moi, j'avais joué avec Monaco et sur le terrain il y avait Guardiola. Les points forts du Barça? Ils sont nombreux. Les points faibles? On verra. Mais jouons d'abord notre jeu. La réponse est avant tout collective».

Les Lyonnais, deuxièmes de leur poule au premier tour, auront le regret d'avoir abandonné la première place au Bayern Munich. La formation de Franck Ribéry, victorieuse 3-2 à Gerland lors de la dernière journée de la première phase, affrontera le Sporting du Portugal, un adversaire beaucoup plus prenable que le Barça.

Manchester United, le tenant du titre, affrontera l'Inter de Milan, leader de la Série A, avec match aller en Italie. D'autres chocs énormes sont au programme comme ce Real Madrid-Liverpool, ce Juventus de Turin-Chelsea, le finaliste l'an dernier, ou cet Arsenal-AS Rome.

Deux matches semblent très ouverts, Villarreal-Panathinaïkos et Atletico Madrid-FC Porto.

En Coupe de l'UEFA, les clubs français se sont plutôt bien sortis du tirage au sort des 16es de finale. L'Olympique de Marseille affrontera les Néerlandais de Twente que le Paris SG a étrillé 4-0 jeudi soir. Les Parisiens affronteront Wolfsburg, équipe du milieu de tableau de la Bundesliga, Saint-Etienne, premier de son groupe, a hérité de l'Olympiakos, alors que les Girondins de Bordeaux seront opposés aux Turcs de Galatasaray. (ap)

Ton opinion