Vaud: «Ma fille a reçu une lettre surréaliste de l'Etat»
Actualisé

Vaud«Ma fille a reçu une lettre surréaliste de l'Etat»

Une quadragénaire lausannoise n'en revient toujours pas d'un courrier de la Caisse cantonale de compensation adressé à sa fille de 6 ans. La structure étatique basée à Vevey plaide l'erreur.

par
apn
La caisse cantonale de compensation AVS/AI a fini par admettre son erreur.

La caisse cantonale de compensation AVS/AI a fini par admettre son erreur.

Leser-Reporter

Une jeune lausannoise a reçu le lundi 3 septembre un courrier dont la teneur ne pouvait que lui échapper. La missive lui demande en effet d'indiquer les revenus de sa maman, justificatifs à l'appui, ainsi qu'une copie de sa dernière taxation d'impôt.

Même si la Caisse vaudoise de compensation lui donne le titre de «Madame», l'enfant vient à peine d'avoir 6 ans. Son père étant à l'AI, la fillette est au bénéfice d'une rente d'enfant d'invalide. Le même jour, la mère de l'enfant a contacté la Caisse cantonale de compensation pour signaler la lettre surréaliste reçue par sa fille. «Je leur ai demandé comment ils pouvaient envoyer un tel courrier à une enfant de 6 ans. Une collaboratrice m'a répondu sur un ton très sec qu'ils avaient besoin de certains documents pour la mise à jour du dossier», s'offusque la quadragénaire lausannoise.

Le chef de service: «Il s'agit d'une erreur»

Contacté par 20minutes.ch, la Caisse cantonale de compensation souligne que la lettre aurait dû être envoyée à la mère et non à l'enfant. «Il s'agit d'une erreur et nous allons joindre la mère pour lui présenter nos excuses», a indiqué Eric Burnet, membre de la direction et chef du domaine Prestations à la Caisse cantonale de compensation. «C'est l'administration dans toute sa splendeur! Mais les excuses sont acceptées. Je constate qu'en 24 heures, le ton employé a évolué de manière positive», a salué la mère de E.

Ton opinion