Actualisé 02.10.2013 à 08:59

Jay-Z

«Ma fille de 18 mois est ma plus grande fan»

D'ordinaire peu bavard sur sa famille, le rappeur a confié à «Vanity Fair» que Blue Ivy adorait sa musique. Et parlé de son passé de dealer de crack.

de
anc
Jay-Z est devenu papa pour la première fois le 7 janvier 2012.

Jay-Z est devenu papa pour la première fois le 7 janvier 2012.

Il y a quelques temps, Beyoncé avançait que sa fille préférait la musique de papa. Même si Jay-Z, en une du numéro de novembre du magazine «Vanity Fair» américain,commence par ménager sa douce en disant que «ce n'est pas vrai», il finit par avouer que Blue Ivy a adoré son dernier album «Magna Carta... Holy Grail».

«Elle regarde les concerts de Beyoncé sur l'ordinateur chaque soir, raconte le rappeur de 43 ans dans son interview. Mais mon nouvel album est sorti et je ne sais pas si Blue Ivy avait déjà entendu ma musique avant cet album - elle n'a que 18 mois et je ne joue pas de musique à la maison. Mais ce disque était nouveau alors on l'a écouté. Et elle a adoré toutes les chansons.»

Pas peu fier, le papa ajoute: «C'est ma plus grande fan. Si personne n'achetait «Magna Carta», ce ne serait pas grave puisqu'elle l'adore.» Et selon Jay-Z, l'opinion de sa fille est complètement «honnête» vu qu'elle «ne sait pas que cela me fait plaisir».

Passé lié à la drogue

Ce qui risque fort de faire moins plaisir à Blue Ivy dans quelques années, c'est d'apprendre que son papa a vendu du crack dans sa jeunesse. Il avoue avoir dealé dans son quartier de Brooklyn pour survivre. «Je voulais améliorer ma situation, m'acheter de nouveaux habits», dit-il.

Le rappeur explique qu'il n'a pas connu la faim mais que l'argent ne coulait de loin pas à flots: sa mère faisait de son mieux pour payer les factures. Et puis «le crack était partout». Il ne pouvait pas y échapper selon lui.

Les bases du business

Le plus étonnant, c'est que le mari de Beyoncé estime que ce passé de dealer lui a permis de devenir un bon businessman, un as des budgets. «Pour faire du deal avec de la drogue, tu dois savoir ce que tu peux dépenser et ce que tu peux réinvestir.»

Un savoir-faire qui semble avoir porté ses fruits puisqu'en 2013, Jay-Z a amassé pas moins de 39 millions de francs, selon le classement du magazine «Forbes». Cela fait de lui le deuxième rappeur le plus riche en 2013.

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!