Actualisé 23.08.2012 à 14:29

Mister Suisse 2012«Ma force, c'est le corps que je me suis sculpté»

Seul candidat romand à Mister Suisse, Mike de Groote mise sur son physique pour l'emporter samedi à Zurich.

de
Julienne Farine
Mike De Groote espère devenir mannequin.

Mike De Groote espère devenir mannequin.

Comment vous est venue l'idée de vous pré­senter à ce concours?

Adolescent, je voyais les candidats en photo dans les journaux et je me demandais si moi aussi je pourrais y participer un jour. Il semble que oui, puisque j'ai été élu Mister Vaud-Fribourg en 2011 (il rit). J'ai envie d'entrer dans le monde du mannequinat.

Pas trop difficile de devoir parler suisse allemand?

Un peu, j'avoue. J'ai acheté un livre pour apprendre la langue, ça commence à aller mieux. Il y a quelques mois, j'avais besoin de quelqu'un pour presque tout me traduire. Durant l'élection, j'essaierai de répondre en suisse allemand aux questions qu'on me po¬sera. Mais avec le stress, je ne garantis rien.

Quelles sont les qualités nécessaires pour être élu Mister Suisse?

Une certaine prestance, un corps athlétique, un beau physique. Il faut également savoir parler plusieurs langues, avoir une bonne éducation et être toujours disponible.

Quels sont vos principaux atouts pour gagner?

Ma personnalité d'abord: je suis quelqu'un de sportif et de sain. Et mon physique également. Ma force, c'est le corps que je me suis sculpté. Mon père dit toujours que mon corps est ma carte de visite (il rit).

Avez-vous plus de succès auprès des filles depuis votre titre de Mister Vaud-Fribourg?

Certaines personnes m'ont écrit sur Facebook pour tenter d'engager la conversation et de me draguer. Mais mon cœur est pris.

Suivez toute l'actualité des stars sur les réseaux sociaux avec «20 minutes»:

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!