Bastian Baker: «Ma recette, travailler avec spontanéité»
Actualisé

Bastian Baker«Ma recette, travailler avec spontanéité»

«Facing Canyons», très attendu 3e album du chanteur, débarque vendredi 6 novembre 2015. Il a été écrit sur la route et va en surprendre plus d'un.

par
Fabien Eckert

C'est presque un nouvel artiste sur ce disque. Funk, country et rock, Bastian Baker a exploré de nouveaux territoires en plus de sa folk. Il s'en explique.

C'est presque un nouvel artiste sur ce disque. Funk, country et rock, Bastian Baker a exploré de nouveaux territoires en plus de sa folk. Il s'en explique.

Pourquoi avoir écrit cet album sur la route?

J'étais obligé! La dernière année et demie, j'ai été quasi non-stop en voyage. Le plus difficile a été de conserver une cohérence. J'ai écrit le couplet de «Everything We Do» à Berlin, le prérefrain à Toronto et le refrain à Los Angeles. Les rencontres, les voyages, les paysages ou l'actualité ont joué un grand rôle dans l'écriture.

Où avez-vous trouvé du temps pour composer?

Nulle part! Ma recette est de travailler avec spontanéité. J'ai un leitmotiv: la première idée reste la meilleure. Quand j'ai une mélodie en tête, je la chante en boucle jusqu'à ce que je ne puisse plus m'en débarrasser. C'est ça ma base de travail.

N'est-ce pas compliqué de garder cette fraîcheur quand on est un artiste à succès?

Non, je ne pense pas. L'excitation est toujours là même si c'est mon 3e album. Si j'avais essayé de sortir des choses plus réfléchies, ça n'aurait pas fonctionné parce que ça ne m'aurait pas ressemblé. Ça ne marchera jamais pour moi de m'asseoir derrière une table en me disant: «Ton métier c'est chanteur, tu dois écrire une chanson».

Parlez-nous de l'amour présent sur quatre titres.

J'évoque une même personne. En 2014, j'ai eu un petit coup de folie en me laissant aller aux sentiments amoureux. Le résultat de cette romance, c'est quatre morceaux. J'aborde l'amour sous différentes facettes comme le moment de la déclaration sur «Tattoo On My Brain». Quand j'ai publié le texte sur Facebook, plein de filles m'ont écrit que c'était exactement ce qu'elles voulaient qu'on leur dise.

Nouveauté, vous donnez dans la country, le funk et le rock en plus du folk. Pourquoi?

A cause du live. Je me suis rendu compte que pour le rendre plus pêchu, je devais réarranger les chansons. C'est la country qui fonctionnait le mieux, avec du kick, du banjo ou de l'harmonica.

Et le risque de surprendre en mal votre public?

Surprendre, il faut de toute façon le faire. C'est valable pour n'importe quel artiste. J'ai déjà fait écouter mon disque à mon entourage. J'ai remarqué que chaque morceau plaisait à des gens différents en fonction de l'âge ou du sexe. Je le répète depuis le début: ceux qui ne m'aiment pas ne m'aimeront pas quoi que je fasse.

Vos deux précédents disques ont été des succès. Serez-vous déçu si vous n'êtes que No 2 dans les charts?

Bonne question! C'est un album rempli de promesses, avec pour la 1re fois une sortie internationale. Je crois en ce produit cohérent. Donc oui, ça me ferait chier que ça se passe autrement.

Bonne question! C'est un album rempli de promesses, avec pour la 1re fois une sortie internationale. Je crois en ce produit cohérent. Donc oui, ça me ferait chier que ça se passe autrement.

Bastian Baker évoque en vidéo chacun des onze titres de «Facing Canyons»

1. White Room

2. Tattoo On My Brain

3. Everything We Do

4. I Want You

5. Planned It All

6. We Are The Ones (#FF)

7. Ain't No Love

8. Charlie From Sydney

9. Rainbow

10. Tell The Night

11. Two Thousand Years (feat. BJ Scott)

Ton opinion