Lost Frequencies: «Ma vie n'a pas changé»
Actualisé

Lost Frequencies«Ma vie n'a pas changé»

Juste avant de se produire au Highway Festival à Bulle (FR), Lost Frequencies a évoqué avec «20 minutes» son ascension fulgurante.

par
jde
Malgré son succès, Felix, de son prénom, n'a pas pris la grosse tête et pense être resté le même.

Malgré son succès, Felix, de son prénom, n'a pas pris la grosse tête et pense être resté le même.

Herve Clement

L'artiste belge de 24 ans, révélé en 2014 avec «Are You With Me», connaît une fin d'année 2017 faste. Il a fait son entrée dans le top 100 des meilleurs DJ du monde (26e place) et ses morceaux ont passé le milliard d'écoutes sur Spotify. Il nous a accueilli dans sa loge le samedi 9 décembre 2017, quelques minutes avant de monter sur scène.

Lost Frequencies , de révélation vous êtes passé très rapidement au statut de star. Ça vous fait quoi?

En réalité, ma vie n'a pas vraiment changé. J'ai toujours mes mêmes potes et je continue de produire tout simplement la musique que j'aime. En plus ce n'est pas dans la culture belge de choper la grosse tête. Je pense être resté le même.

Quel est le secret de votre musique si entraînante?

Les mélodies. C'est la base de tous mes singles. Quant à mon style, il n'est pas défini. C'est un peu de l'indie dance.

Vous avez publié «Less Is More», votre 1er album, en 2016. A quand le prochain?

Il n'y en aura pas. C'est trop compliqué de vendre un disque si tu n'es pas une pop-star. Notre génération écoute la musique en streaming donc c'est plus cohérent de lui proposer régulièrement des EP ou des singles. Je viens d'ailleurs de sortir le titre «Crazy».

Regrettez-vous la sortie de votre album?

Absolument pas! Ce disque m'a donné une certaine crédibilité auprès des pros. Je pense aussi que sans lui, je ne pourrais pas jouer que mes propres morceaux ou mes remixes lors de mes sets. Les gens m'ont découvert différemment grâce à cet album.

Ton opinion