Jeux olympiques - Macron veut plus de médailles, quitte à sacrifier des sports
Publié

Jeux olympiquesMacron veut plus de médailles, quitte à sacrifier des sports

Le président français a reçu les 187 athlètes olympiques et paralympiques lundi. Une occasion de célébrer, mais surtout de critiquer et de mettre la pression pour les JO 2024.

par
Rebecca Garcia
Emmanuel Macron a félicité Teddy Riner ainsi que tous les athlètes olympiques.

Emmanuel Macron a félicité Teddy Riner ainsi que tous les athlètes olympiques.

AFP

«Je le dis clairement, on doit faire beaucoup plus Emmanuel Macron s’est montré mitigé devant les résultats de ses athlètes aux Jeux olympiques. La France attendait 40 médailles, elle en a obtenu 33. Le président français a donc profité de la traditionnelle réception avec les athlètes pour leur faire comprendre qu’ils devraient redoubler d’efforts avant les JO de Paris.

La France était meilleure à Rio en 2016, elle devra être bien plus efficace à Paris en 2024. Le discours qu’a eu Emmanuel Macron envers les athlètes français est direct. Beaucoup d’internautes se sont montrés choqués du ton employé par le président français au moment de féliciter les sportifs pour leurs exploits à Tokyo. «Flippant» ou «délirant», le discours fait office de remontrance malvenue. Emmanuel Macron compare les résultats de son pays à ceux du Royaume-Uni. «Ils investissent moins de crédits publics que nous, ils ont pourtant des résultats supérieurs aux nôtres», se désole le président. Il est donc temps d’agir.

Telematin parle d’un objectif de 90 médailles pour les prochains JO. Impossible, selon le judoka Teddy Riner, qui pense qu’il fallait pour cela investir il y a 7 ans.

Miser sur les bons chevaux et s’aider du privé

L’objectif à terme est d’intégrer le top 5 olympique et paralympique, mais encore faut-il s’en donner les moyens. En résumé, Macron souhaite «concentrer les efforts sur les profils et disciplines à fort potentiel». Traduction: il veut mettre de l’argent là où les médailles peuvent pleuvoir.

Certains sports risquent de passer à la trappe, puisque des priorités ne vont pas sans sacrifices. Une autre piste d’amélioration est celle des partenariats avec le privé. Sans entrer dans les détails, le président veut que les acteurs du privé soient davantage impliqués dans le programme des sportifs.

Le discours choque au terme de Jeux olympiques censés rassembler. La réception programmée pour saluer les sacrifices et les performances des athlètes français a donc tourné à un débriefing. Reste à voir si ces paroles auront les effets escomptés.

Ton opinion

23 commentaires