Emmys Awards: «Mad Men» et «30 Rock» bien placés
Actualisé

Emmys Awards«Mad Men» et «30 Rock» bien placés

Les séries «Mad Men» et «30 Rock» sont bien placées pour remporter à nouveau la mise dimanche, lors de la 61e cérémonie des «Oscars» de la télévision américaine.

Elle avaient déjà été sacrées meilleures séries dramatique et comique lors des Emmys Awards 2008.

La série comique «30 Rock», avec Tina Fey, célèbre pour ses imitations de la candidate Sarah Palin lors de l'élection présidentielle américaine, a raflé 22 nominations cette année. Elle fait figure de grande favorite dans sa catégorie, après avoir été déjà récompensée en 2007 et 2008.

Diffusée sur la chaîne NBC, «30 Rock» raconte sur un ton humoristique la vie quotidienne dans une chaîne de télévision et compte, outre Tina Fey, Alec Baldwin au casting. Les deux comédiens, eux aussi récompensés l'an dernier, sont à nouveau en lice cette année et bien partis pour le doublé.

«&30 Rock& est irrésistible pour de nombreux votants car c'est une série sur la télévision, donc sur l'industrie que les Emmys sont justement là pour célébrer», remarque Tom O'Neil, l'un des augures les plus respectés des cérémonies hollywoodiennes, officiant pour le Los Angeles Times.

Elle a néanmoins face à elle plusieurs poids lourds du petit écran: la série d'animation très politiquement incorrecte «Family Guy», ansi que «The Office», «Entourage», «Weeds», «How I Met Your Mother» et «Flight of the Conchords».

Dans la catégorie série dramatique, le grand gagnant de l'an dernier, «Mad Men», portrait au vitriol d'une agence de publicité dans les années 60, concourt dans 16 catégories, dont celle de meilleure série dramatique, meilleur acteur (Jon Hamm) et meilleure actrice (Elizabeth Moss) dramatiques.

Les fées semblent s'être penchées sur cette série, récompensée dès ses débuts - ce qui plutôt rare pour les Emmys - et diffusée sur une petite chaîne câblée, AMC, jusqu'alors très discrète. La troisième saison vient tout juste de commencer aux Etats-Unis et commence à récolter les fruits d'audience de son succès critique.

Mais là encore, la compétition sera rude, face à «Big Love», «Damages», «Dexter», «Dr House» et l'inusable «Lost».

«&Mad Men& a clairement la cote, en ce moment. C'est une série élégante, bien écrite, et qui a quelque chose de très important, un petit côté snob et élitiste», relève Tom O'Neil. Et d'ajouter: «Pour moi, il est probable que nous assistions à une nouvelle victoire de &Mad Men&, Alec Baldwin, Glenn Close et probablement &30 Rock&».

Parmi les actrices dramatiques, Glenn Close est en effet nommée pour la douzième fois, après sa victoire l'an dernier pour son rôle d'avocate dans le thriller judiciaire «Damages», qu'elle défend à nouveau cette année. Elle sera notamment opposée à Holly Hunter, pour «Saving Grace» et Sally Field pour «Brothers and Sisters».

Au rayon téléfilms et mini-séries, c'est «Grey Gardens» et ses 17 nominations qui part favori, avec le récit de l'histoire vraie de la tante et de la cousine de Jacky Kennedy Onassis.

La liste des acteurs et actrices en lice pour les téléfilms et mini-séries ne ferait pas mauvaise figure aux Oscars, avec entre autres vedettes Drew Barrymore, Jessica Lange, Sigourney Weaver, Shirley MacLaine, Kevin Bacon, Kenneth Branagh, Kevin Kline et Kiefer Sutherland.

La cérémonie, diffusée sur CBS, se tiendra au Nokia Theater de Los Angeles.

(ats)

Ton opinion