Maddie - La police portugaise enquête auprès des crématoriums
Actualisé

Maddie - La police portugaise enquête auprès des crématoriums

La police portugaise enquête auprès des crématoriums pour animaux de la région où a disparu la petite fille britannique Madeleine McCann en mai dernier dans le sud du Portugal.

La presse portugaise l'a révélé jeudi.

«Deux hommes de la police sont venus voir le four mais ils n'ont rien trouvé», a déclaré le propriétaire d'un crématorium situé à 50 km de Praia da Luz, la station balnéaire où séjournait la famille McCann au moment de la disparition de «Maddie», à l'agence de presse Lusa.

L'établissement, situé près de la ville de Monchique, est fermé au public depuis mars dernier, a précisé son propriétaire Hendrik Hoos, de nationalité néerlandaise.

Pour sa part, le quotidien portugais Correio da Manha rendait compte dans son édition de dimanche de l'intérêt porté par les enquêteurs à plusieurs crématoriums pour animaux de la région.

Trouver des traces

«L'objectif est d'épuiser toute possibilité de trouver des traces du cadavre de Madeleine, pour ainsi déduire l'accusation» de ce dossier, expliquait le quotidien en s'appuyant sur des sources non identifiées.

Les parents de la fillette, Kate et Gerry McCann, ont été mis en examen le 7 septembre par la police judiciaire et ont quitté deux jours plus tard le Portugal pour regagner leur domicile de Rothley, dans le centre de l'Angleterre. Ils sont selon leur entourage soupçonnés d'homicide involontaire et dissimulation de cadavre.

Depuis, les McCann n'ont eu de cesse que de clamer leur innocence et d'appeler à la poursuite des recherches pour tenter de retrouver leur fille, aujourd'hui âgée de 4 ans, et dont ils se disent convaincus qu'elle a été enlevée.

Selon eux, «Maddie» a disparu alors qu'elle dormait dans une chambre d'un complexe hôtelier de Praia da Luz (sud), en compagnie de son frère et sa soeur, tandis que ses parents dînaient dans un restaurant à une cinquantaine de mètres de là. (ats)

Ton opinion