Tennis: Madison Keys retrouve la forme avant l'US Open
Actualisé

TennisMadison Keys retrouve la forme avant l'US Open

Madison Keys remporte un troisième titre, comme pour prouver que sa blessure au poignet ne l'arrêtera pas.

Madison Keys (tête de série N.3 et 21e joueuse mondiale) a remporté dimanche le tournoi de Stanford en disposant de sa compatriote, l'américaine Coco Vandeweghe (N.6, 24e mondiale) en deux manches, 7-6 (7-4), 6-4. (Image - dimanche 6 août 2017)

Madison Keys (tête de série N.3 et 21e joueuse mondiale) a remporté dimanche le tournoi de Stanford en disposant de sa compatriote, l'américaine Coco Vandeweghe (N.6, 24e mondiale) en deux manches, 7-6 (7-4), 6-4. (Image - dimanche 6 août 2017)

Keystone

Madison Keys paraît avoir retrouvé la plénitude de ses moyens avant l'ouverture de l'US Open avec une première victoire de la saison sur le circuit WTA, dimanche à Stanford (Californie), en venant à bout de sa compatriote CoCo Vandeweghe 7-6 (7/4), 6-4.

A 22 ans, Madison Keys remporte son troisième titre sur le circuit, elle qui avait pourtant connu un début d'exercice difficile avec une absence les deux premiers mois en raison d'une blessure à un poignet.

«Ces derniers mois n'ont pas été les plus faciles et cette victoire représente beaucoup de choses pour moi», a-t-elle confié après sa victoire, assurant avoir emmagasiné ainsi un plein de confiance avant d'attaquer dans trois semaines l'US Open, le dernier tournoi majeur de la saison.

La 21e mondiale avait déjà fait forte impression en demi-finale en balayant l'Espagnole Garbine Muguruza (4e mondiale), lauréate à Wimbledon, 6-3, 6-2.

CoCo court toujours

C'était la première confrontation entre les deux américaines, partenaires en Fed Cup, qui se sont longuement étreintes à l'issue de la rencontre. Madison a remporté la rencontre en une heure et vingt-huit minutes après une premier set remporté au tie-break (7-4). Elle a ensuite breaké sa compatriote au meilleur moment, à quatre jeux partout, avant de boucler la partie sur un jeu blanc.

CoCo Vandeweghe (24e mondiale), quart-de-finaliste à Wimbledon, avait déjà essuyé un échec en finale à Stanford en 2012 face à Serena Williams. Elle court toujours après un premier titre cette saison.

Makarova remporte la finale à Washington

A Washginton, la Russe Ekaterina Makarova, 58e joueuse mondiale, a remporté son premier tournoi depuis 2014, le troisième de sa carrière sur le circuit WTA, en disposant dimanche en trois sets de l'Allemande Julia Görges (40e), 3-6, 7-6 (7/2), 6-0.

C'est la seconde victoire pour Makarova en autant de confrontations avec Görges, après son succès en 8e de finale à l'Open d'Australie en janvier.

Zverev poursuit son ascension

L'Allemand Alexander Zverev, N.8 mondial, a poursuivi son ascension en remportant dimanche à Washington son quatrième tournoi de l'année, en dominant en finale le revenant sud-africain Kevin Anderson en deux sets 6-4, 6-4.

Zverev disputait, à 20 ans, la neuvième finale de sa carrière ; décevant tant à Paris qu'à Wimbledon, Zverev s'est adjugé son cinquième titre, le quatrième en 2017 après ceux conquis à Montpellier en salle en février, à Munich et à Rome en mai sur terre battue. Kevin Anderson (ATP 45) a perdu très tôt dans les deux sets sa mise en jeu pour ne jamais menacer réellement son adversaire.

Après ce nouveau trophée, il ne sera plus lundi qu'à 505 points de l'Autrichien Dominic Thiem, éliminé en huitièmes de finale dans la capitale fédérale des Etats-Unis. Mieux, le jeune géant allemand grimpera à la 4e place à la Race, le classement calculé sur les résultats depuis le début de l'année et dont les huit premiers disputeront le Masters du 7 au 11 novembre à Milan.

31e finale

Anderson disputait lui à 31 ans la onzième finale de sa carrière. Mais la précédente, qu'il avait remportée à Winston-Salem aux Etats-Unis, remontait à près de deux ans.

S'il n'a eu aucune occasion de faire le break contre Zverev et a été trahi par son service, son parcours à Washington, où il a éliminé deux Top 20, Thiem en huitièmes après avoir sauvé une balle de match puis l'Américain Jack Sock en demis, lui fera faire un bond de 12 places dans le classement mondial lundi, où il passera du 45e au 33e rang. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion