Actualisé 13.11.2011 à 14:54

ConfessionsMadonna et Brahim: c'est du sérieux

A l'occasion de la sortie prochaine de «W.E.», le film qu'elle a réalisé, la star s'est confiée sur ses amours, son adolescence et ses enfants.

de
Julienne Farine
Madonna s'est longuement confiée à «Haper's Bazaar».

Madonna s'est longuement confiée à «Haper's Bazaar».

Alors qu'on croyait que sa relation avec le jeune danseur français Brahim Zaibat n'était qu'une aventure sans lendemain pour Madonna, la chanteuse de 53 ans a déclaré qu'elle ne cherchait pas uniquement le plaisir sexuel avec les hommes plus jeunes. «Cela peut aussi être plus que ça. Je n'aime pas vraiment utiliser le mot amant, parce que cela sonne comme quelque chose d'uniquement sexuel. J'aspire à plus que ça. J'ai besoin de quelqu'un pour partager ma vie intérieure» a-t-elle confié au magazine «Harper's Bazaar».

La star ajoute que l'homme qui partage sa vie doit être admiré et respecté par ses enfants, surtout par ses fils qui ont besoin d'un modèle masculin lorsque leur père (le réalisateur Guy Ritchie) n'est pas avec eux. Mais surtout, il doit se montrer respectueux envers les femmes et comprendre que tout se mérite. Des qualités que Brahim, 25 ans, semble posséder.

Surnommée «monstre poilu»

Madonna s'exprime également sur son enfance et son adolescence, notamment sur le rôle qu'a joué son père dans son éducation. Perdre sa mère à l'âge de 4 ans et demi et ne pas avoir de modèle féminin l'a paradoxalement aidée. «En grandissant dans une famille italienne catholique et en voyant que mes frères pouvaient faire tout ce qu'ils voulaient alors que les filles devaient s'habiller et se comporter d'une certaines manière, j'ai très vite été sensibilisée à la discrimination sexuelle.»

Parvenue au lycée, la star a réalisé qu'elle ne pouvait pas se comporter comme les autres adolescentes de son âge et plaire aux garçons. «Alors j'ai fait tout le contraire. Je refusais de me maquiller, de me coiffer et de m'épiler.» Une attitude qui lui a valu de nombreux sobriquets de la part de ses camarades de classe dont celui, très élégant, de «monstre poilu». Ce n'est qu'à la sortie de l'adolescence que Madonna s'est trouvée, lorsqu'elle a commencé à fréquenter les clubs gays. «Les hétéros ne me trouvaient pas attirante, je crois qu'ils avaient peur de moi parce que j'étais différente.»

L'école d'abord

Aujourd'hui maman de 4 enfants, la chanteuse met la priorité sur l'école. «Je dis toujours à Lourdes que les devoirs passent avant tout.» Et cela inclut sa ligne de vêtement, «Material Girl». Madonna surveille du coin de l'œil les activité de sa fille de 14 ans, relit chacun de ses posts sur son blog, les édite et n'hésite pas à lui faire des remarques quand elle n'écrit pas assez régulièrement. La star encourage également ses enfants à se poser des questions et à ne surtout pas faire des choses parce que tout le monde les fait. «Sinon, vous êtes un robot» a-t-elle confié au magazine.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!