Crash de Madrid: Madrid défend la sécurité de l'aviation civile espagnole
Actualisé

Crash de MadridMadrid défend la sécurité de l'aviation civile espagnole

Le gouvernement espagnol a défendu lundi ses règles en matière de sécurité du transport aérien après la catastrophe de la semaine dernière à l'aéroport international de Madrid.

Le crash a fait 154 morts.

«Le système de transport aérien est sûr et digne de confiance (...) Notre système de contrôle de la sécurité aérienne, s'il peut certes être amélioré, est très efficace et respecte les normes mondiales», a déclaré le directeur de l'Aviation civile espagnole, Manuel Bautista.

Les proches des victimes ont accusé la compagnie aérienne d'avoir autorisé le vol, à destination des Canaries, en dépit de problèmes techniques sur l'appareil, accusations démenties par la Spanair. Le gouvernement espagnol a promis une enquête complète sur les causes de l'accident, la plus grave catastrophe ayant frappé l'aviation espagnole depuis 1983. Manuel Bautista a refusé lundi d'entrer dans le détail de l'enquête.

Seules 18 personnes ont survécu dans l'accident du MD-82 de la Spanair qui s'est écrasé mercredi au décollage de l'aéroport de Madrid. Le bilan est de 154 morts. Selon le ministre de l'Intérieur, Alfredo Perez Rubalcada, 96 corps ont pour l'heure été identifiés.

«La plupart des identifications se feront dans les prochains jours», a déclaré le ministre, ajoutant que les équipes de légistes travaillaient jour et nuit pour aller le plus vite possible. Selon lui, les enquêteurs se sont retrouvés confrontés «à plus de difficultés que prévu, essentiellement à cause du mauvais état des échantillons d'ADN». Il est «possible» que certains corps soient impossibles à identifier, a-t-il estimé.

Lundi matin, les 17 survivants étaient toujours hospitalisés, dont deux dans un état très grave. Les médecins étaient notamment préoccupés par «l'évolution de la situation neurologique» d'une femme de 44 ans. Un garçon de six ans a été le premier survivant autorisé à quitter l'hôpital après avoir été soigné pour des coupures au visage et sur la tête. (ats)

Ton opinion