«Dépeceur» canadien: Magnotta ne s'opposera pas à son extradition
Actualisé

«Dépeceur» canadienMagnotta ne s'opposera pas à son extradition

Le dépeceur canadien accepte son rapatriement au Canada, ainsi qu'il l'a affirmé au magistrat berlinois mardi.

Luka Rocco Magnotta, le jeune Canadien soupçonné d'avoir tué et démembré un étudiant chinois, a été présenté mardi à un juge d'instruction de Berlin qui a confirmé son arrestation. Selon le Parquet, il ne s'opposera pas à son extradition vers le Canada.

«Il a été présenté à un juge qui a confirmé son arrestation. Il a dit qu'il ne s'opposerait pas à son extradition», a indiqué un porte- parole du Parquet berlinois, Martin Steltner, soulignant que cela rendrait la procédure «plus rapide et plus facile».

Le Canadien de 29 ans est soupçonné d'avoir tué et dépecé un étudiant chinois de 33 ans à Montréal, avant de diffuser la vidéo du crime sur internet. Il «est placé en détention provisoire et il sera placé dans une cellule normale», a précisé M. Steltner.

Magnotta était visé par une «notice rouge» d'Interpol, qui prévoit le maintien en détention d'un suspect dans le pays où il a été interpellé jusqu'à son extradition. L'Allemagne et le Canada ont un traité bilatéral d'extradition.

La justice allemande a demandé au Canada de lui fournir les documents dans cette perspective. «Nous attendons ces documents et sitôt arrivés, un juge va se prononcer sur l'extradition», a précisé le porte-parole. «On s'attend à ce qu'elle soit validée», a-t-il ajouté.

«Canadian Psycho»

Le jeune homme se trouve dans une cellule dans le centre de Berlin, près de l'ancien aéroport de Tempelhof, et devrait être transféré sous peu dans l'une des principales prisons de la ville, dans le quartier de Moabit.

Ancien acteur de films pornographiques, Luka Rocco Magnotta, également connu sous les noms d'Eric Clinton Newman ou Vladimir Romanov, est accusé de meurtre prémédité et d'outrage à cadavre. Il aurait perpétré cet assassinat dans la nuit du 24 au 25 mai, avant de partir pour la France le 26 mai, puis pour l'Allemagne.

Le patron du cybercafé berlinois où il a été arrêté l'a reconnu en regardant des photos diffusées sur internet.

Les médias canadiens ont surnommé le jeune homme «Canadian Psycho», car une vidéo publiée sur internet qui montre le meurtre à l'aide d'un pic à glace d'un homme ligoté, puis le dépeçage de son corps, est accompagnée par une chanson du film «American Psycho».

Le pied et la main identifiés

Des partis politiques canadiens avaient reçu la semaine dernière des morceaux d'un corps envoyés par la poste. Mardi, la police québécoise a confirmé que ces membres, un pied et une main, appartenaient bien au même corps que le torse retrouvé à Montréal dans le quartier où vivait le meurtrier présumé.

Le commandant Denis Mainville, chef de la section des crimes majeurs de la police de Montréal, a évoqué les résultats d'analyse d'ADN qu'il venait de recevoir. Il a précisé que la tête de la victime, sa main droite et son pied droit n'avaient pas encore été retrouvés. En revanche, d'autres membres du corps dépecé ont été récupérés au milieu des ordures, selon M. Mainville.

Son collègue, le commandant Ian Lafrenière a ajouté implicitement que les enquêteurs détenaient des preuves d'actes de cannibalisme du meurtrier présumé: «Aussi choquant et aussi cru que cela puisse paraître, c'est ce qu'on a vu sur les images de la vidéo» a répondu l'officier de police.

Lundi, le même commandant avait indiqué que les enquêteurs n'excluaient pas que le suspect ait pu commettre d'autres crimes. Par ailleurs, les policiers se penchent sur le cas d'un site internet qui avait affiché pendant longtemps la vidéo tournée par l'auteur du meurtre sadique, avant de finir par l'enlever. Ils évaluent notamment la possibilité d'engager des poursuites contre l'administrateur du site.

L'arrestation de Luka Magnotta a été filmée:

(afp)

Ton opinion