Actualisé 15.12.2015 à 18:19

AutomobileMahindra s'offre l'icône italienne Pininfarina

Le groupe indien a annoncé le rachat des titres en possession en possession de la société Pincar. Une offre publique d'achat pour les actions restantes suivra.

Paolo Pininfarina, Silvio Angori, CP Gurnani et Gianfranco Albertini (de g. à dr.), ont immortalisé l'accord de rachat.

Paolo Pininfarina, Silvio Angori, CP Gurnani et Gianfranco Albertini (de g. à dr.), ont immortalisé l'accord de rachat.

Le conglomérat indien Mahindra et la société Pincar, détentrice de 76,06% du capital de l'icône italienne du design automobile Pininfarina, ont conclu un accord pour la cession de cette part à Mahindra, ont annoncé les intéressés lundi. Les négociations ont pris plusieurs mois.

Les quelque 23 millions d'actions seront acquises au prix de 1,10 euro (1 fr.20) l'unité. Ces titres, actuellement hypothéqués auprès des banques créancières de Pininfarina, seront «libérés au moment de la clôture» de la transaction, précisent les parties.

Cette opération sera suivie d'une offre publique de rachat sur les titres Pininfarina restants, au même prix, puis d'une augmentation de capital de 20 millions d'euros d'ici à fin 2016.

En outre, «Pininfarina demeurera une compagnie indépendante, cotée à la Bourse de Milan, avec Paolo Pininfarina à sa présidence», précise Mahindra, qui entend mener l'opération via deux de ses sociétés, Tech Mahindra, qui aura 60% de l'investissement, et Mahindra & Mahindra, qui détiendra les 40% restant.

Tech Mahindra «tirera profit de la présence renforcée du designer en Italie et en Allemagne, le coeur de l'industrie automobile européenne, ainsi qu'aux Etats-Unis et sur le marché automobile émergent de la Chine», note le groupe indien.

«Plus forte que jamais»

«C'est un grand jour. Pininfarina est plus mondiale et plus forte que jamais. Dans un monde globalisé, l'entrepreneuriat et le capital n'ont pas besoin de passeport», s'est félicité Paolo Pininfarina, cité dans le communiqué.

Le conseil d'administration de Pininfarina a par ailleurs donné son feu vert à un nouveau projet industriel prévoyant de le transformer en «fournisseur de services de design et d'ingénierie «Design to Delivery» dans différents secteurs: automobile, transports, aérospatiale, architecture, immobilier, biens de consommation».

Fondée en 1930 à Turin, la carrosserie Pininfarina s'est rapidement lancée dans le design automobile, collaborant avec Ferrari, Alfa Romeo ou encore Peugeot. De ses studios sont sorties les silhouettes de près d'un millier de voitures, de la Peugeot 403 du lieutenant Columbo à la Ferrari 250 GT. Elle a aussi signé le design de trains, de bus, de yachts et d'avions.

Difficultés financières

En proie à de sérieuses difficultés financières ces dernières années, le groupe avait renoncé, en 2011, à l'assemblage pour se concentrer sur le design et l'ingénierie.

Mahindra Group, de son côté, est un géant de 16,9 milliards de dollars (16,8 milliards de francs) de chiffre d'affaires et employant plus de 200'000 personnes dans une centaine de pays. Il est actif dans de nombreux secteurs dont les tracteurs, les véhicules utilitaires ou les technologies de l'information. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!