Mahmoud Abbas tente de rassurer Washington
Actualisé

Mahmoud Abbas tente de rassurer Washington

Le président de l'Autorité palestinienne s'est entretenu avec un haut responsable du Département d'Etat américain de la formation d'un gouvernement Hamas-Fatah qui suscite des inquiétudes.

Au cours de cette rencontre à Ramallah, en Cisjordanie, le dirigeant palestinien a déclaré à son interlocuteur David Welch que l'accord de La Mecque entre le Hamas et le Fatah sur un partage du pouvoir était «le seul accord possible» et que la communauté internationale devrait apprendre à vivre avec cette nouvelle coalition, a souligné Nabil Abou Rdeneh, conseiller de Mahmoud Abbas.

Un responsable palestinien présent à l'entretien a précisé de son côté sous couvert de l'anonymat que David Welch avait assuré au président Abbas que les Etats-Unis décideraient de l'attitude à adopter après l'entrée en fonction du nouvel exécutif.

Le négociateur palestinien Saeb Erakat a cependant souligné que le représentant américain avait une nouvelle fois fait valoir la position de Washington, qui insiste pour que le gouvernement de coalition accepte les conditions fixées par le «Quartette» pour la paix au Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, Union européenne, Nations unies), à savoir que tout exécutif palestinien doit reconnaître l'Etat d'Israël, renoncer à la violence et honorer les précédents accords israélo-palestiniens.

De son côté, Condoleezza Rice est arrivée samedi en Israël, où elle doit s'entretenir à Jérusalem avec la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni. La secrétaire d'Etat américaine doit rencontrer Mahmoud Abbas à Ramallah dimanche, à la veille d'un sommet tripartite au cours duquel elle retrouvera le président de l'Autorité palestinienne et le Premier ministre israélien Ehoud Olmert. (ap)

Ton opinion