Pauvreté: Maillard: «Cette personne, c'était mon père»»
Actualisé

PauvretéMaillard: «Cette personne, c'était mon père»»

«Je connais quelqu'un qui a travaillé d'arrache-pied durant 25 ans comme indépendant», a déclaré Pierre-Yves Maillard mardi devant le Grand Conseil vaudois.

Issu d'une famille de sept enfants, cet homme avait dû se lancer dans la vie active dès 15 ans, sans formation. Lorsque son commerce a commencé à aller moins bien, il l'a vendu et pensait retrouver du travail. «Mais à 40 ans, avec trois enfants et sans CFC, il était très difficile de retrouver un emploi. Pour nourrir ses enfants, il a dû aller demander le Bouton d'or», l'ancêtre de l'aide sociale vaudoise.

«Il a reçu une aide remboursable. Il s'en est sorti ensuite et a retrouvé un emploi. Cette personne, c'était mon père», a témoigné le conseiller d'Etat, en clôture du débat d'entrée en matière sur des mesures d'aide à la réinsertion.

(ats)

Ton opinion