Actualisé 04.05.2020 à 14:37

Genève

Main au portefeuille pour le site archéo de Saint-Antoine

L’Etat a déposé un projet de loi pour un crédit d’investissement de 4,6 millions de francs pour valoriser le site archéologique. La Ville et une fondation privée investissent également.

de
lfe
Dans le parking Saint-Antoine, un peu d’histoire.

Dans le parking Saint-Antoine, un peu d’histoire.

ge.ch

Le Conseil d’Etat veut poursuivre l’étude et valoriser le site archéologique de Saint-Antoine. Il a déposé un projet de loi pour un crédit d’investissement de 4,6 millions de francs.

Situé principalement sur des parcelles du domaine public communal de la Ville de Genève, le projet sera réalisé par celle-ci. Le coût total de l’ouvrage est estimé à un peu moins de 16 millions de francs. La Ville et une fondation privée mettent notamment la main au porte-monnaie.

Les vestiges dévoilés à Saint-Antoine jusqu’en 2017 ont apporté un éclairage unique sur le développement urbain de Genève depuis l’Antiquité jusqu’à la mise en œuvre des fortifications bastionnées au cours du 16e siècle. L’importance de ces découvertes a incité les autorités du canton et de la Ville de Genève à étudier la réalisation d'un musée de site à cet emplacement.

Un concours international d'architecture a été organisé . Le premier prix a été attribué en février 2017 à l'équipe constituée de l'Atelier_Traces Architectes (Genève), ESTAR arquitectos S.L.P. (Saint-Jacques de Compostelle, Espagne) et Kälin & associés SA (Lausanne). En décembre 2019, une requête en autorisation de construire a été déposée auprès de l’office cantonal des autorisations de construire. La mise en service du musée est planifiée pour l’été 2023, après environ deux ans de travaux.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!