Irak: Mais où est passé l'argent de la reconstruction?
Actualisé

IrakMais où est passé l'argent de la reconstruction?

Les Etats-Unis ont dépensé plus de 60 milliards de dollars (56 milliards de francs environ) pour reconstruire le pays après l'invasion de mars 2003 mais les résultats sont loin d'être à la hauteur des sommes investies.

Stuart Bowen, du SIGIR, dénonce des pratiques proches de la corruption.

Stuart Bowen, du SIGIR, dénonce des pratiques proches de la corruption.

Les différends fonds pour remettre sur pied des forces de sécurité, restaurer les réseaux électriques et d'adduction d'eau «ont été moins bien utilisés qu'escompté», pointe le SIGIR, l'Inspecteur général spécial pour la reconstruction de l'Irak dans son rapport final.

Depuis la chute de Saddam Hussein en 2003, le SIGIR a rendu 220 rapports fondés sur des centaines d'audits et d'inspections. Et sa conclusion est sans appel: «près de 40% des projets ont souffert de déficiences majeures».

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki estime que «le bénéfice global pour l'Irak est faible comparé à l'ampleur des sommes dépensées», notamment en raison de la faible connaissance des besoins du pays, rapporte l'Inspecteur général qui s'est entretenu avec plusieurs dizaines de personnes.

Fouad Hussein, un proche conseiller de Massoud Barzani, président de la région autonome du Kurdistan irakien, est encore plus sévère: «Non seulement il n'y avait pas de coordination entre le département d'Etat, le Pentagone et l'Autorité provisoire (CPA), mais ils se battaient entre eux. (...) La politique était de contrôler complètement les ministères du Pétrole, de l'Intérieur et de la Défense mais si vous ne comprenez rien à la culture locale, le résultat est le chaos».

Sommes astronomiques

Les exemples d'investissement gâchés sont multiples. Certains sont dus à un manque de contrôle des sociétés bénéficiaires des contrats. La société Anham LLC a ainsi reçu un budget de 300 millions de dollars pour gérer deux entrepôts et centres de distribution. Un sous-traitant d'Anham n'a pas hésité à facturer 900 dollars (850 francs) des interrupteurs d'une valeur de 7,05 dollars (6,5 francs) ou 80 dollars (75 francs) des tuyaux de PVC à 1,41 dollars (1,30 francs).

En mai 2004, Washington a investi 80 millions pour construire une prison de 3600 places avant de renoncer deux ans plus tard après avoir dépensé en pure perte la moitié du budget.

Selon le Congressional Budget Office (CBO) américain, le coût total de la guerre en Irak pour les Etats-Unis est de plus de 767 milliards de dollars. (afp)

Ton opinion