Îles Canaries - Maisons englouties par la lave: l'Espagne sort des millions
Publié

Îles CanariesPlus de 10 millions d’euros pour venir en aide aux victimes de l’éruption

Le gouvernement espagnol a annoncé mardi avoir débloqué des fonds pour acheter notamment des logements aux habitants de l’île de La Palma dont les maisons ont été englouties par la lave.

Les habitants de La Palma, qui ont perdu leur maison lors de l’éruption du volcan Cumbre Vieja, vont se voir offrir un nouveau logement grâce à un fonds d’aide lancé par l’État espagnol, a annoncé mardi le gouvernement.

Les habitants de La Palma, qui ont perdu leur maison lors de l’éruption du volcan Cumbre Vieja, vont se voir offrir un nouveau logement grâce à un fonds d’aide lancé par l’État espagnol, a annoncé mardi le gouvernement.

ALFONSO ESCALERO via REUTERS

Le gouvernement espagnol a débloqué mardi 10,5 millions d’euros d’aides directes aux victimes de l’éruption volcanique sur l’île de La Palma, devant notamment servir à acheter des logements pour les personnes ayant vu leur maison engloutie par la lave.

Il s’agit d’une «aide immédiate aux habitants et habitantes de La Palma qui ont tout perdu à cause de l’avancée de la lave», a déclaré à la presse la porte-parole du gouvernement espagnol Isabel Rodriguez.

Quelque 5,5 millions serviront à acheter ou à louer 107 logements qui «pourront être utilisés tout de suite» par les personnes ayant perdu leur maison dans l’éruption, a-t-elle expliqué.

Le reste permettra notamment d’acheter des biens de première nécessité comme des appareils électroménagers. «Il faut apporter une réponse rapide et efficace», a ajouté la ministre.

L’état de catastrophe naturelle a été déclaré sur l’île de 85’000 habitants située dans l’archipel des Canaries, à l’ouest des côtes africaines, dévastée depuis dix jours par l’éruption du volcan Cumbre Vieja.

Les coulées de lave ont au total détruit 589 bâtiments – qui ne sont pas tous des habitations – et recouvert 258 hectares de terrain sur l’île qui vit notamment de la culture de bananes et du tourisme, selon le système européen de mesures géospatiales Copernicus.

Si elle n’a fait aucun mort ni blessé, l’éruption a entraîné l’évacuation de plus de 6000 personnes qui ont dû abandonner leur domicile.

À 800 mètres de l’océan

Mardi, la lave se trouvait à quelque 800 mètres de la mer, une rencontre redoutée car elle pourrait provoquer des explosions ou des nuages toxiques. Les autorités ne sont toutefois pas en mesure de dire quand ou si cette rencontre se produira.

En raison des cendres qui se sont abattues sur l’île, l’aéroport de La Palma a dû fermer pendant 24 heures samedi, et s’il a officiellement repris service, les vols restent pour l’instant suspendus.

Le Premier ministre Pedro Sanchez avait promis la semaine dernière, lors d’une visite à La Palma, que le versement de ces aides serait «immédiat» et qu’elles permettraient notamment de rétablir le système d’irrigation sur cette île très agricole, de reconstruire des routes, alors que 21 kilomètres ont été détruits, ou de soutenir les personnes ayant perdu leur emploi à cause de la catastrophe.

(AFP)

Ton opinion

3 commentaires