Genève/Haute-Savoie (F): Malfaiteurs repoussés par les contrôles à la frontière
Actualisé

Genève/Haute-Savoie (F)Malfaiteurs repoussés par les contrôles à la frontière

Les délinquants ont tendance à rester en France depuis l'état d'urgence activé suite aux attentats de Paris. La Haute-Savoie (F) en pâtit.

par
jcu

Cambrioleurs et dealers éviteraient Genève depuis trois mois. La recrudescence des contrôles à la douane après les attentats de Paris perturbe les malfrats dans leur franchissement des frontières. Cela a eu pour conséquence une hausse des cambriolages en Haute-Savoie (F), a expliqué vendredi la préfecture, relaye «Le Temps». Ils étaient pourtant en baisse jusqu'en novembre. A l'opposé, le canton de Genève a connu une nette baisse des vols avec effraction en décembre, -14% par rapport à 2014 à la même période.

De la même manière, les dealers se montrent davantage actifs à Annecy. Le passage de la frontière étant rendu plus difficile par l'état d'urgence, ils conseillent dorénavant à leurs clients de ne plus aller à Genève. La préfecture explique qu'ils se sont ainsi rapprochés des consommateurs, autour de la capitale haut-savoyarde.

Ton opinion