États-Unis - Malgré la fournaise, les migrants continuent d’affluer à la frontière sud
Publié

États-UnisMalgré la fournaise, les migrants continuent d’affluer à la frontière sud

Selon des statistiques officielles publiées vendredi, environ 188’000 migrants ont tenté d’entrer illégalement sur le territoire américain en juin.

Le nombre d’arrivées de migrants à la frontière entre les États-Unis et le Mexique a augmenté de 5% en juin, ont annoncé vendredi les services des douanes et des gardes-frontières américains.

Le nombre d’arrivées de migrants à la frontière entre les États-Unis et le Mexique a augmenté de 5% en juin, ont annoncé vendredi les services des douanes et des gardes-frontières américains.

REUTERS

Les arrivées de migrants à la frontière des États-Unis avec le Mexique ont encore augmenté en juin malgré la chaleur intense qui rend leur périple plus dangereux, selon des statistiques officielles publiées vendredi.

Environ 188’800 migrants ont été arrêtés le mois dernier alors qu’ils tentaient de franchir illégalement la frontière sud des États-Unis, en hausse de 5% par rapport à mai, ont précisé les services de douanes et des gardes-frontières (CBP) dans un communiqué.

Cela représente un niveau inédit depuis au moins 2006 et porte à environ 900’000 le nombre d’interpellations depuis janvier.

Le président démocrate Joe Biden, accusé par les républicains de minimiser «la crise», avait pourtant estimé que les niveaux records enregistrés en mars étaient saisonniers. «Chaque année, il y a une augmentation importante des arrivées à la frontière l’hiver» parce que les migrants «ont moins de chances de mourir de chaud dans le désert», avait-il alors assuré.

L’arrivée de l’été, et de ses températures insoutenables, n’a toutefois pas infléchi la tendance, ce qui inquiète les gardes-frontières. «Nous sommes dans la période la plus chaude de l’été et nous recevons de nombreux appels à l’aide de la part de migrants abandonnés dans des zones dangereuses par des passeurs qui n’ont aucun respect pour la vie humaine», a déclaré leur chef Troy Miller dans un communiqué.

Nombreux mineurs isolés

La majorité des arrestations réalisées en juin concernent toujours des adultes voyageant seuls (117’600), suivis des migrants arrivés en famille (56’000). Dans ces arrivées se trouvent aussi de nombreux mineurs isolés (15’253) même si leur nombre a légèrement fléchi depuis le record historique enregistré en mars (18’890).

Les flux migratoires avaient nettement diminué pendant la pandémie et ont commencé à remonter légèrement en 2020, avant de bondir depuis l’arrivée à la Maison-Blanche de Joe Biden. Les républicains l’accusent d’avoir causé un «appel d’air» en assouplissant les politiques migratoires de son prédécesseur Donald Trump.

Les États-Unis continuent toutefois de refouler automatiquement tous les adultes seuls et une grande partie des familles, en vertu d’une règle adoptée pour contrer la propagation du Covid-19. Renvoyés au Mexique, de nombreux migrants tentent à nouveau l’aventure: parmi les 188’000 personnes interpellées en juin, plus du tiers avait déjà été arrêté au moins une fois au cours des douze derniers mois, selon les CBP.

(AFP)

Ton opinion

5 commentaires