Euro 2016: Malgré la peur, ils devraient aller à l'Euro
Actualisé

Euro 2016Malgré la peur, ils devraient aller à l'Euro

Les fans croisés mardi soir autour de l'Ernst-Happel Stadion de Vienne ne cèdent pas à la panique: ils seront sûrement de la fête en France.

par
Robin Carrel
Vienne
Mardi soir, à Vienne, quelques 500 policiers supplémentaires avaient été convoqués.

Mardi soir, à Vienne, quelques 500 policiers supplémentaires avaient été convoqués.

Christoph et Thomas n'en démordent pas. Malgré les attentats de vendredi dernier à Paris, ils feront bel et bien le déplacement dans l'Hexagone, lors de l'Euro 2016, pour suivre leur équipe favorite. Enfin, pour ceux qui en auront les moyens, bien sûr, et ça, ce n'est pas toujours gagné d'avance... Sinon, la volonté n'a pas bougé d'un pouce. Même s'ils ne sont pas forcément rassurés à l'heure actuelle, l'amour du foot sera le plus fort.

En Belgique et en Allemagne, les matches amicaux de ces sélections respectives contre l'Espagne et les Pays-Bas ont été annulés en raison des récents événements et de menaces potentielles de nouvelles attaques. Rien de tout cela du côté de Vienne. Une Marseillaise a été jouée et chaleureusement applaudie. Un instant de recueillement a également réuni les deux formations.

Dispositif renforcé

Le dispositif policier avait tout de même été renforcé par quelque 500 hommes de plus que d'habitude. Les contrôles aux entrées étaient aussi davantage poussés. La partie entre l'Autriche et la Suisse s'est finalement déroulée le plus normalement du monde, devant 27'600 fans enthousiastes, dont une petite cinquantaine de Suisses, rentrés au pays heureux de la victoire des leurs (1-2).

Pas de frayeurs particulières donc et des fans qui ont répondu présents, malgré les doutes que certains auraient pu avoir, après avoir regardé en boucle les horreurs diffusées sur les chaînes d'information en continu ces derniers jours. «Ma copine n'était pas totalement rassurée, c'est vrai, indique Thomas, venu de Zurich. Mais je pense que nos deux pays ne sont pas les plus ciblés par les terroristes.»

«Il est prévu d'y aller!»

Ce grand fan du défenseur central Timm Klose a d'ores et déjà planifié son déplacement dans le pays où 129 personnes ont été tuées et plus de 300 autres blessées en fin de semaine dernière. Tout en restant toutefois prudent: «Il est prévu d'y aller! Mais on va attendre encore un peu avant de décider vraiment et observer comment se passent les choses d'ici-là. Même si je trouve que pas mal de gens ont des réactions un peu extrêmes à propos de tout ça.»

Même chanson du côté autrichien. Les supporters des «Rouges-Blancs-Rouges» n'ont pas eu des dizaines de possibilités de suivre récemment leurs protégés lors de grandes compétitions et ils comptent bien en profiter. «Je pense que je vais y aller, oui, assure Christoph, originaire de Vienne. C'est un peu flippant ce qu'il s'est passé. Mais je suis sûr qu'autour et dans les stades, il n'y aura aucun soucis.»

Ton opinion