Calcul de la mobilité: Malgré le semi-confinement, les Suisses ont toujours la bougeotte
Publié

Calcul de la mobilitéMalgré le semi-confinement, les Suisses ont toujours la bougeotte

L’impact des mesures entrées en vigueur lundi sur la mobilité de la population est moindre par rapport à celui des mesures de mars 2020.

Les trajets en voiture, notamment, ne montrent qu’une très faible baisse par rapport aux semaines précédentes.

Les trajets en voiture, notamment, ne montrent qu’une très faible baisse par rapport aux semaines précédentes.

Police vaudoise

On a beau dire que la Suisse est entrée dans un deuxième semi-confinement, il n’en a pourtant pas les mêmes allures qu’en mars dernier. Sur mandat de la Confédération, la société Intervista analyse les déplacements des Suisses, que ce soit pour le travail, les loisirs, les achats, ou toute autre raison. «Le suivi de la mobilité se base sur les données anonymisées de position provenant des téléphones portables de plus de 2500 volontaires âgés de 15 à 79 ans», explique la Confédération.

Pas de grosse baisse

Comme l’a relevé le «Tages-Anzeiger», les résultats obtenus ce lundi montrent que les Suisses sont toujours bien plus en mouvement que lors du premier lundi du premier semi-confinement l’année dernière. La légère baisse serait notamment due à l’obligation du télétravail.

Comme le relève le journal, ce n’est pas vraiment une surprise: écoles, coiffeurs et bien plus de commerces qu’en mars dernier sont restés ouverts. La baisse de la mobilité ne saute en tout cas pas vraiment aux yeux par rapport aux chiffres des mois de novembre et décembre.

Ce lundi 18 janvier, les Suisses se sont déplacés en moyenne de 11,5 km, que ce soit à pied, en transports publics ou en voiture. Le chiffre est même supérieur à celui du lundi 28 décembre, par exemple (11 km). À titre de comparaison, le lundi 23 mars dernier, le chiffre se montait à 4,8 km et, l’été dernier, il oscillait autour de 20 km.

Tous en voiture

En termes de moyens de transport, comme le montre un graphique de la société Intervista (rapport disponible sur ce lien), ce sont surtout les transports publics qui font les frais de la mobilité réduite de la population. Même au pic de l’été, les trajets n’y ont jamais retrouvé les valeurs d’avant la pandémie. La voiture, en revanche, semble bénéficier d’un report, la baisse des kilomètres parcourus y est moins sensible.

Idem du côté de Genève

Le Temps et la RTS ont de leur côté pu analyser des données fournies par Swisscom et concentrées sur la région de Genève. Le canton avait été placé à la fin du mois d’octobre dans un semi-confinement quasi similaire à celui qui a lieu désormais dans toute la Suisse. La constatation est la même: alors que la mobilité avait fortement chuté lors de la première vague, les mesures prises lors de la deuxième ont été loin d’avoir le même effet sur la mobilité dans la région genevoise.

Pas de nouvelles mesures dans l’immédiat

Selon la task force de la Confédération, le niveau des contaminations au coronavirus semble clairement corrélé au niveau de mobilité de la population. Une étude de l’EPFZ avait par ailleurs montré que la fermeture des écoles était une des mesures qui avait le plus fort impact sur cette mobilité. Mais ce mercredi, la Confédération a rappelé qu’elle s’opposait à la fermeture des écoles. Seule une reprise forte des contaminations lui ferait envisager l’enseignement à distance, et ce uniquement pour les écoles secondaires.

(ywe)

Ton opinion

583 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Allo

22.01.2021, 16:00

Comme l'y a rien a faire les gens vont en montagne, c'est pas compliqué à comprendre. En ete ils restent au bord du lac...

votons pour M. GISSELBAECK EN MARS GENEVE

22.01.2021, 09:28

L'UDC et le PLR au pouvoir au CF à Berne, sont pingres pour aider les PME et les entreprises genevoises. Du coup c'est les salariés qui vont trinquer. Pour sauver votre-portemonnaie, votez GISELLBAECK aux élections de mars. Même si vous êtes cadres, vous risquez de perdre votre job. Votez pour le seul parti qui soutien les salariés, le Pdt Alliance de G.

Make Geneva Great Again

22.01.2021, 09:26

La taxe essence et sur les transports aériens va détruire notre économie. VOTONS NON A LA LOI CO2.