Actualisé 10.07.2006 à 08:04

Malgré plusieurs couacs, les gays gardent le sourire

Le défilé de la Swiss Pride a attiré samedi 15 000 participants et spectateurs, selon la police.

Le défilé a déçu. «Il me semble qu'il était plus court que d'habitude», regrette Yves. Difficile à vérifier, la police n'a pas dissocié le public des manifestants. Ces derniers auraient été entre 2000, selon des spectateurs attentifs, et 15 000, selon un organisateur. Autre déception, le concert des Young Gods. «J'ai cru qu'il avait été annulé, regrette Alexandre. Vendredi, je suis resté à Montbenon toute la soirée et je n'ai rien entendu!»

Comme lui, plusieurs personnes ont loupé ce moment- phare. «Nous n'avions pas le droit de dépasser les 93 décibels», explique Gonzague Bochud, responsable de la sécurité de la manifestation. Le concert n'a donc pas fait beaucoup plus de bruit qu'une moto (90 dB)!

Autre souci, le village Pride a été plongé dans le noir durant 1 h 30' samedi soir, après qu'un individu a débranché un câble.

Malgré ce concert de critiques, les participants s'avouent tous ravis de l'édition 2006. «Ce que j'aime le plus durant les Pride, c'est de pouvoir prendre la main de mon copain sans passer pour un alien, déclare Yves. J'ai apprécié que le défilé soit plus revendicatif que les années précédentes.» Les associations étaient fortement représentées, réclamant, par exemple, que le sujet de l'homosexualité soit abordé en classe.

Joël Burri

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!