Cyclisme - Malgré sa grosse chute, Mohoric a déjà pu quitter l'hôpital
Publié

CyclismeLe «soleil» de Mohoric met fin à son Giro

Malgré ses évidentes qualités de descendeur, le Slovène Matej Mohoric s’est fait une belle frayeur dans la descente de la 9e étape du Giro. Il a pu quitter l’hôpital dimanche soir.

par
Sport-Center

Matej Mohoric est le «Beat Feuz du cyclisme». Considéré comme l’un des meilleurs descendeurs du peloton, le Slovène de 26 ans n’a pourtant pas pu éviter une spectaculaire chute dans la pente du Passo Godi, lors de la 9e étape du Giro dimanche.

Visiblement surpris par un trou dans la chaussée, Mohoric a réalisé un «soleil», en étant éjecté par-dessus le guidon de son vélo. Le coureur slovène a heurté le sol de la tête après son impressionnante cabriole. L’impact de sa chute a brisé sa machine et sa roue avant s’est décollée suite au choc.

Le cycliste de la formation Bahrain s’est relevé après une dizaine de secondes. Avant de s’asseoir, choqué. Puis d’être évacué sur une civière et conduit à l’hôpital d’Avezzano.

Le Slovène est l’inventeur de la «position Mohoric», qui consistait à s’asseoir sur le tube horizontal du vélo dans une descente. Elle a été interdite depuis le 1er avril par l’UCI. Mohoric est également l’équipier du Bernois Gino Mäder, au sein de la formation Bahrain Victorious.

C’est lui qui a contribué au succès du Suisse lors de la sixième étape de ce Giro. Au moment de sa chute, Matej Mohoric, vainqueur d’une étape du Tour d’Italie 2018, se trouvait justement dans un groupe de fugue en compagnie de ses coéquipiers Mäder et Damiano Caruso.

Commotion cérébrale

Matej Mohoric souffre d’une commotion cérébrale et de blessures écorchures. C’est ce qu’a communiqué son équipe, quelques heures après son spectaculaire accident.

Le coureur lui-même, qui est sous surveillance du médecin de son équipe, a tenu à rassurer ses suiveurs en publiant un message sur son compte Twitter. Profitant de l’aubaine pour vanter les mérites de son matériel, qui lui a permis d’éviter de plus graves séquelles.

L’ex-champion du monde espoirs, qui ne déplore aucune fracture, a pu quitter l’hôpital dimanche soir. «Il subira les protocoles post-commotion cérébrale de l’UCI (Union cycliste internationale) et sera suivi par le médecin-chef de l’équipe Daniele Zaccaria», a précisé sa formation.

Ton opinion

3 commentaires