Actualisé 07.07.2016 à 16:21

«Hibou»Malgré ses efforts, personne ne le remarque

Rocky est un homme discret, qui n'existe dans le regard de personne. Un soir en rentrant chez lui, il découvre un hibou sur son canapé...

de
Marine Guillain

Pour réaliser son premier film, Ramzy Bédia avait besoin d'une histoire «qui le prenne aux tripes». Cette histoire, il l'a trouvée lorsqu'un soir, il en a inventé une pour sa fille, en s'inspirant d'une pub avec un panda énervé. De là est né «Hibou», comédie dans laquelle le gentil et attendrissant Rocky (Ramzy) est invisible dans le regard des autres. Un jour, après être tombé sur un grand-duc dans son salon, il revêt un déguisement de hibou qu'il ne quitte plus. Dans la rue comme au travail, personne n'y prête attention. Jusqu'à ce qu'il rencontre un panda (Elodie Bouchez), avec lequel il se découvre de nombreux points communs... Bien qu'un peu surjouée, la prestation de Ramzy fonctionne. Car derrière l'humour et les situations improbables, il y a aussi un message très humain: il faut s'aimer soi-même pour pouvoir exister.

Trois questions à Ramzy Bédia

Comment s'est ­déroulé ce premier tournage en tant que réalisateur?

J'avais une idée si précise en tête que j'ai peu improvisé. Il y avait une ambiance top sur le plateau. Et je suis ravi d'être arrivé au bout car, au moins une fois par jour, je n'y croyais plus.

Rocky vous ressemble-t-il?

Moi, je n'avais rien vu de moi en lui. Mais mes proches qui ont vu le film m'ont dit: «C'est vraiment toi.» Rocky me ressemble plus que les autres personnages que j'ai interprétés.

Ça fait quoi de passer les 3/4 d'un film dans un costume gros et encombrant?

Il a fallu adapter mon jeu, car chaque petit geste se voit. Et franchement, il pesait lourd, il faisait très chaud et ça puait comme pas possible!

«Hibou»

De Ramzy Bédia. Avec Ramzy Bédia, Elodie Bouchez, Guy Marchand.

Sortie le mercredi 6 juillet 2016. **

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!