Actualisé 10.08.2019 à 23:04

FootballManchester City a répondu à Liverpool

En mettant un 5-0 à West Ham, les Citizens ont montré qui était le champion en titre. Sterling réalise le triplé.

de
AFP
Trois buts pour Sterling dès le premier match de cette saison 2019-2020 de Premier League.

Trois buts pour Sterling dès le premier match de cette saison 2019-2020 de Premier League.

Reuters

S'ils ont moins bien commencé que les «Reds», vainqueurs 4-1 du promu Norwich vendredi soir, les doubles champions d'Angleterre ont fini leur match en fanfare pour finalement faire mieux que leurs principaux rivaux pour le titre.

Au London Stadium, l'équipe de Pep Guardiola a été un temps bousculée par des «Hammers» très physiques, à l'image de leur recrue phare de l'été, l'attaquant français Sébastien Haller. Mais les Mancuniens ont tout cassé en fin de match, marquant trois buts dans le dernier quart d'heure.

«Un départ parfait? Pour le résultat, oui. En termes de performance, non», a commenté Guardiola à l'issue de la rencontre. «En première période, nous avons négligé nos passes. Nous n'avions pas de rythme, mais c'est normal dans le premier match. En seconde mi-temps, nous nous sommes bien installés», a-t-il apprécié. «C'est normal pour la première période, je comprends très bien pourquoi nous n'avons pas été aussi précis.»

La VAR fait des siennes

Les «Citizens» ont d'abord ouvert la marque sur une reprise de Gabriel Jesus (25e). En début de seconde période, De Bruyne a décalé Sterling, qui a ajusté parfaitement Fabianski (51e). Magnifiquement servi par une petite passe de Mahrez par-dessus la défense, l'Anglais a ensuite remporté son duel face au gardien (75e).

La VAR, qui s'était déjà illustrée en refusant un but à Jesus pour une position de hors-jeu, a encore occupé le devant de la scène en confirmant un penalty pour une faute sur Rodri, puis en faisant tirer à nouveau le penalty gaspillé par Agüero. L'Argentin n'a toutefois pas manqué sa seconde chance (86e).

Sterling a ensuite emballé la jolie après-midi des Mancuniens en brillant une dernière fois, sur une nouvelle passe décisive de Mahrez (90e+1), histoire de mettre les champions en titre à la première place, dès l'entame de la saison.

Tottenham peut dire merci à Kane

Quand ça ne va pas, les «Spurs» peuvent toujours compter sur Harry Kane. Le talisman de Tottenham a encore sauvé les siens, menés un peu contre le cours du jeu par les promus d'Aston Villa. Les Londoniens ont cédé tôt, sur une longue ouverture mal négociée par la défense, mais parfaitement suivie par McGinn (9e).

Si Heaton a repoussé plusieurs fois l'échéance, il n'a pu empêcher Tanguy Ndombélé d'égaliser et ainsi réussir sa première sous le maillot blanc des Spurs, favoris pour monter sur le podium au printemps. L'ancien Lyonnais, recrue phare des finalistes malheureux de la Ligue des champions, a marqué de l'entrée de la surface d'une belle frappe enroulée (73e). Un but qui est venu parfaire la superbe prestation du Français.

Harry Kane a marqué en deux reprises en quatre minutes

Et puis Kane a fait le reste, en marquant deux fois en quatre minutes, faisant preuve d'un sang froid exceptionnel, du pied gauche comme du droit. «Nous avons pris un but très tôt. Nous avons bien commencé le match, nous avons eu quelques occasions, mais sur la première longue ouverture, nous prenons un but», a regretté Mauricio Pochettino sur Sky Sports. «Nous étions un peu confus et c'est ma faute. Nous avons fait beaucoup d'erreurs et ça n'a pas bien marché en première mi-temps», a-t-il ajouté. «En deuxième mi-temps, nous avons réglé les problèmes (...) et nous avons mieux déplacé le ballon. C'est très important pour nous de commencer par une victoire.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!