Champions League: Manchester City s'est fait prendre par la Juventus
Actualisé

Champions LeagueManchester City s'est fait prendre par la Juventus

Les Citizens avaient ouvert le score, mais ils n'ont pas réussi à s'envoler à cause d'un très bon Buffon avant de subir le retour de la Vieille Dame (1-2).

Manchester City, bien qu'il survole la Premier League depuis la reprise, a lui aussi des soucis. Etrangement hors sujet ces dernières années en Ligue des champions (8e de finale pour meilleur résultat), les Citizens se sont inclinés 2-1 chez eux contre la Juventus.

Les Anglais avaient pourtant ouvert le score à la 57e par... Giorgio Chiellini, victime d'une faute non sanctionnée de Vincent Kompany. La justice a fait son oeuvre puisque la Vieille Dame de Stephan Lichtsteiner a tout d'abord égalisé grâce à Mario Mandzukic servi par Paul Pogba (70e), puis a pris l'avantage d'un superbe et opportuniste tir du pied gauche d'Alvaro Morata (81e).

La descente aux enfers de Gladbach

L'affaire ressemble de plus en plus à une cause perdue. Mönchengladbach, dernier de Bundesliga avec aucun point récolté en quatre journées, a également perdu le premier match de Ligue des champions de son histoire, 3-0 chez le FC Séville. Lucien Favre vit des heures bien sombres à la tête d'un Borussia qu'il a conduit vers les sommets.

Pourtant, à Sanchez Pizjuan, Gladbach (privé du suspendu Granit Xhaka tandis que Josip Drmic est entré à la 84e) a peut-être livré sa moins mauvaise mi-temps (la première) de la saison. Mais sa défaite correspond totalement à la physionomie d'une partie dominée par des Andalous supérieurs.

Yann Sommer a plié à la 47e devant l'ancien attaquant du PSG Kevin Gameiro, sur un penalty qu'il avait lui-même provoqué par une faute sur Vitolo. Trois minutes plus tard, le portier de l'équipe de Suisse a de nouveau fait face au Français après une faute de Brouwers toujours sur Vitolo. Cette fois-ci, le penalty de Gameiro a terminé sa course sur la transversale.

Alors Gameiro a changé de rôle et a pris celui de la victime sur une intervention de Jantschke qui a offert à Banega le penalty du 2-0 à la 65e. Pour couronner le tout, Sommer, le seul Fohlen à surnager cette saison, s'est raté sur le 3-0 à la 84e, en négociant très mal un centre au premier poteau de Konoplyanka...

Wolfsburg commence bien, ManU pas

Lors de la 1re journée du groupe B, les Loups ont battu le CSKA Moscou 1-0. Dans ce groupe, le PSV Eindhoven a crée la surprise en s'imposant 2-1 contre Manchester United.

Avec Diego Benaglio et Ricardo Rodriguez, le vice-champion d'Allemagne a dominé son adversaire, qui a été souvent acculé dans son camp. Julian Draxler, la recrue venue de Schalke pour remplacer Kevin de Bruyne, a ouvert la marque peu avant le repos. Les Russes ont fait preuve d'une trop grande retenue pour pouvoir prétendre ne pas repartir les mains vides. Leur meilleure arme offensive, Seydou Doumbia, n'est entrée qu'à la 65e. Wolfsburg a gâché plusieurs occasions de faire le break sur des contres mal négociés.

A Eindhoven, la partie a été marquée par la très sérieuse blessure subie par Luke Shaw. Victime d'un choc très violent au quart d'heure, l'international anglais a été évacué sur une civière. Il souffre d'une fracture du tibia et sera absent des pelouses durant plusieurs mois.

Memphis Depay a ouvert le score à la 41e contre son ancien club. Hector Moreno, l'homme qui a blessé Shaw, égalisait dans les arrêts de jeu de la première mi-temps. Narsingh (57e) a donné l'avantage au PSV contre le cours du jeu. Les Néerlandais ont ensuite tenu jusqu'au bout.

Les favoris s'imposent

Dans le groupe A, les deux favoris ont gagné à domicile, comme prévu. L'ambitieux Paris Saint-Germain a battu Malmoe 2-0 au terme d'un match maîtrisé d'un bout à l'autre. Di Maria (4e) et Cavani (61e) ont concrétisé la domination des hommes de Laurent Blanc. Zlatan Ibrahimovic n'est cependant pas parvenu à marquer contre le club dans lequel il avait débuté sa carrière.

Quant au Real Madrid, il s'est imposé 4-0 face au Shakhtar Donetsk, mais a perdu Gareth Bale sur blessure peu après la demi-heure. Benzema (30e) et Ronaldo deux fois sur penalty (55e/63e) et une fois dans le jeu (81e) ont marqué pour les Merengue, qui ont joué en supériorité numérique depuis la 50e et l'expulsion de Stepanenko. Ronaldo en est désormais à 80 buts dans la compétition, un record.

Enfin, la bonne affaire dans le groupe C est à mettre au crédit de l'Atletico Madrid. Les Colchoneros sont allés l'emporter 2-0 à Istanbul contre Galatasaray grâce à un doublé de Griezmann (18e/25e). Benfica Lisbonne a pour sa part gagné 2-0 à domicile contre les néophytes du FC Astana. (si)

Ton opinion