Guinée-Equatoriale: Mandat d'arrêt contre le fils Obiang
Actualisé

Guinée-EquatorialeMandat d'arrêt contre le fils Obiang

Le parquet de Paris a donné son feu vert au lancement d'un mandat d'arrêt international contre le fils du président équato-guinéen Teodoro Obiang dans l'enquête dite des biens mal acquis de chefs d'Etat africains.

L'accord du parquet de Paris, donné le 4 avril, était nécessaire au lancement de la procédure de mandat d'arrêt entamée par les juges chargés de l'enquête qui soupçonnent Teodorin Nguema Obiang Nguema de blanchiment de détournement de fonds publics étrangers. Il revient à présent à la Chancellerie de se prononcer.

La procédure contre Teodorin Obiang entre dans le cadre de l'enquête sur les biens mal acquis que conduisent depuis décembre 2010 deux juges français et qui concerne les conditions dans lesquelles les chefs d'Etat Denis Sassou Nguesso (Congo), Teodoro Obiang Nguema, le défunt Omar Bongo Ondimba (Gabon) et une partie de leurs entourages, ont acquis un important patrimoine immobilier et mobilier en France.

Les juges ont entamé début mars la procédure de lancement du mandat d'arrêt contre Teodorin Obiang, qui ne s'était pas présenté à un interrogatoire, et ont sollicité l'avis indispensable du parquet.

Fin mars, le ministère français des Affaires étrangères avait rappelé que la justice française travaillait «en toute indépendance» dans cette enquête, en réponse à la Guinée équatoriale qui lui demandait de freiner la procédure. (afp)

Ton opinion