Mandela inaugure une statue à son effigie à Londres
Actualisé

Mandela inaugure une statue à son effigie à Londres

Une statue à l'effigie de Nelson Mandela a été inaugurée en face du Parlement britannique mercredi à Londres.

L'ancien président sud-africain était présent ainsi que le premier ministre britannique Gordon Brown.

«Bien que cette statue soit celle d'un homme, elle doit symboliser en réalité tous ceux qui ont résisté à l'oppression, particulièrement dans mon pays», a déclaré Nelson Mandela, chaudement applaudi par la foule réunie devant Westminster.

«L'histoire de la lutte en Afrique du Sud est pleine d'histoires de héros et d'héroïnes; certains étaient des meneurs, d'autres des suiveurs: tous méritent que l'on se souvienne d'eux», a poursuivi M. Mandela.

La cérémonie a été ouverte par Wendy Woods, la veuve du journaliste et activiste anti-apartheid Donals Woods, décédé en 2001 et à l'origine de cette initiative.

M. Brown a déclaré que cette statue était une «source d'espoir»: «elle adresse au monde le plus puissant des messages: qu'aucune injustice ne dure éternellement, que la souffrance au nom de la liberté n'est jamais vaine, que quelle que soit la durée de la nuit d'oppression, l'aube de la liberté pointera et il n'y a rien que nous, les populations du monde oeuvrant ensemble, ne puissions réaliser».

Réalisée par le sculpteur Ian Walters et mesurant 2,7 mètres, la statue à l'effigie du prix Nobel de la paix, âgé de 89 ans, côtoie désormais devant le Parlement celles des anciens premiers ministres britanniques Winston Churchill et Benjamin Disraeli, et de l'ancien président américain Abraham Lincoln. (ats)

Ton opinion