Mondiaux de ski alpin: Manfred Pranger console l'Autriche
Actualisé

Mondiaux de ski alpinManfred Pranger console l'Autriche

L'Autrichien a écrasé la concurrence lors du slalom des Mondiaux de Val d'Isère. Lauréat de la 1re manche, il a résisté à la pression.

par
Marc Fragnière
Val d’Isère

Sur une Bellevarde pour une fois généreusement garnie, seul Julien Lizeroux est parvenu à inquiéter l'Autrichien. Pointé à 31 centièmes, le Français est le seul homme à ne pas avoir concédé au moins une seconde et demie au Tyrolien. Le bronze a échu au Canadien Michael Janyk. Donné favori, Jean-Baptiste Grange, 3e à l'issue du tracé matinal, a fait un intérieur avant d'enfourcher, enregistrant une nouvelle déconvenue après le supercombiné. Le titre de Pranger permet à l'Autriche de conclure en beauté des championnats du monde par ailleurs très décevants pour elle.

Dans le camp helvétique, l'épreuve de clôture de ces Mondiaux aura tourné à la mauvaise plaisanterie. Seul Sandro Viletta (13e) a rallié l'arrivée. 12e du premier tracé, Silvan Zurbriggen a enfourché en 2e manche, alors que Marc Gini et Marc Berthod avaient connu l'élimination le matin.

«Ce résultat est à l'image de notre saison dans la discipline. Après le premier parcours, c'était encore possible pour Silvan de réaliser quelque chose. Mais il est parti sur un faux rythme, et comme il n'est pas en confiance, ça n'a pas pardonné, expliquait l'entraîneur Patrice Morisod, avant de conclure: la seule bonne nouvelle de la journée, c'est que ni les Etats-Unis ni l'Allemagne n'ont décroché l'or. La Suisse reste donc leader du tableau des médailles.»

Ton opinion