Sponsorisé: Manger seul à son bureau: mauvais pour la santé
Actualisé

SponsoriséManger seul à son bureau: mauvais pour la santé

Partager un moment de convivialité entre collègues renforce la collaboration. Mais il y a d'autres bonnes raisons de prendre sa pause à plusieurs à la cantine ou au restaurant.

par
CP
Dévorer son repas seul devant son écran se fait du mal

Dévorer son repas seul devant son écran se fait du mal

Bowie15

Les Américains appellent cela le «Sad Desk Lunch». Au lieu de se déconnecter du travail et de passer du temps avec ses collègues, on achète un sandwich ou une salade chez le boulanger ou au take away et on mange seul à sa place de travail, devant son écran. Selon une étude de la Haute école des sciences appliquées de Zurich (ZHAW), le repas de midi est considéré comme le plus important de la journée. Or, on n'y accorde en moyenne que vingt minutes. Il existe pourtant plusieurs arguments qui plaident en faveur d'une pause midi loin du bureau, que ce soit à la cantine, dans un restaurant ou dans un parc ou encore au bord du lac quand il fait beau. En voici quelques-uns:

Le corps a besoin d'une pause

Ce n'est pas un hasard si la pause de midi est réglée par la loi en Suisse. Le corps et l'esprit ont besoin de s'arrêter et de faire le plein d'énergie pour être efficaces. On sait tous ce qui se passe si on saute le repas: on est fatigué, déconcentré, on fait des erreurs et le risque d'avoir un accident de travail augmente.

Manger seul fait grossir

Si on mange seul, notre attention se focalise sur autre chose. On lit le journal, regarde la TV ou, si on passe sa pause au bureau, on se laisse déranger par notre téléphone ou notre ordinateur. Le repas passe au second plan et, du coup, notre estomac n'a pas l'impression d'être rempli. Conséquence: on mange trop et on prend du poids.

Manger à la cantine augmente la motivation

Des repas consommés sur le pouce et peu équilibrés pèsent aussi sur le moral, selon une étude menée auprès d'employés qui utilisent les restaurants d'entreprise. En revanche, de bons repas augmentent la motivation. Selon cette étude, fréquenter la cantine donne plus de peps à deux collaborateurs sur trois. Et une pause de midi partagée entre collègues a des effets positifs sur l'esprit d'équipe.

Manger ensemble améliore les performances

Prendre régulièrement sa pause de midi entre collègues n'est pas seulement bon pour la collaboration mais aussi pour les performances de travail. Selon une étude de l'Université Cornell (USA), on peut parler de «ciment professionnel» et ses bienfaits se remarquent quotidiennement.

Un repas en équipe rend plus attentif aux autres

Quand on partage ses repas, on devient plus attentif à ce que ressentent les autres, souligne une étude de l'Université Humboldt de Berlin. Aller à la cantine est par ailleurs un bon moyen de développer toutes sortes d'interactions sociales.

Manger ensemble stabilise le tissu social

Les réseaux sociaux peuvent, certes, donner l'impression d'évoluer dans un environnement social riche et varié. Mais des repas en commun permettent de développer des interactions réelles qui sont indispensables à chacun pour trouver sa place dans la société, relève le professeur Thomas Ellrott de l'Institut de psychologie de l'alimentation de l'Université de Göttingen (All).

Il faut impliquer les employeurs!

Les patrons sont les premiers à tirer profit d'employés motivés et productifs. C'est pourquoi il appartient aux employeurs de veiller à ce que toutes les conditions soient remplies pour inciter les collaborateurs à manger ensemble. Notamment en proposant des repas équilibrés et abordables financièrement, mais aussi en tenant compte de l'aménagement des espaces. Et afin de favoriser les contacts entre les collègues de différents départements, des règles flexibles concernant les pauses de midi sont indispensables. Sur ce, bon appétit!

Sponsorisé

Les employés suisses changent de plus en plus souvent de job. Les entreprises doivent donc s'efforcer de se positionner comme des lieux de travail attrayants et de fidéliser leurs collaborateurs à long terme. Elles peuvent y être aidées en obtenant le label «Friendly Work Space» de la fondation Promotion Santé Suisse. Il certifie que l'environnement de travail qu'elles proposent promeut le respect et l'estime entre/des collaborateurs.

Cet article a été rédigé par Commercial Publishing Tamedia en collaboration avec Promotion Santé Suisse.

Ton opinion