Matières premières: Manif à Lausanne contre le «sommet des pilleurs»
Actualisé

Matières premièresManif à Lausanne contre le «sommet des pilleurs»

Les participants ont dénoncé la spéculation sur les matières premières, avant le sommet qui se tient dès lundi à Ouchy.

Environ 300 manifestants, selon les chiffres fournis par la police, ont défilé samedi en fin d'après-midi au centre-ville de Lausanne. Elles ont dénoncé la spéculation sur les matières premières, avant le sommet qui se tient de lundi à mercredi à l'hôtel Beau-Rivage Palace.

La manifestation s'est déroulée dans le calme et sous haute protection policière. «Les spéculateurs s'enrichissent, les peuples s'appauvrissent. Non au pillage des matières premières, non au sommet des affameurs à Lausanne», pouvait-on lire sur la banderole brandie en tête du cortège.

«Arrêtons les traders, ouvrons les frontières», «Partagez les richesses, sinon ça va péter», «De l'argent, il y en a dans les caisses du Panama», ont entre autres scandé les manifestants. Seul «incident» de la manifestation, un pétard a été tiré devant l'hôtel Lausanne Palace, que les participants ont également sifflé copieusement.

Au centre-ville

Le cortège a défilé dans le centre-ville et non comme ces dernières années en direction d'Ouchy où se trouve le Beau-Rivage Palace, des policiers anti-émeute veillant au grain. Il y a deux ans, des manifestants avaient franchi les barrières qui protégeaient l'accès de l'hôtel. La police avait alors procédé à 21 interpellations.

La manifestation a été mise sur pied par le Collectif contre la spéculation sur les matières premières (CCSMP), qui regroupe une vingtaine de partis, associations et groupements. Elle a été précédée pendant la journée d'un contre-forum qui a abordé les rapports entre extractivisme, évasion fiscale et migrations.

Le Collectif a encore prévu lundi une action symbolique devant le Beau-Rivage Palace. Prévu du 11 au 13 mars, le «FT Commodities Global Summit» est organisé à Lausanne pour la cinquième année consécutive par le Financial Times. Il réunit les principales sociétés de négoce, ainsi que des banques et autres investisseurs. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion