Kosovo: Manif violente contre un accord avec la Serbie
Actualisé

KosovoManif violente contre un accord avec la Serbie

L'opposition kosovare a rassemblé samedi à Pristina des milliers de manifestants qui ont lancé des cocktails Molotov sur le siège du gouvernement, exigeant l'abandon d'un accord conclu avec la Serbie sous la houlette de l'UE.

Pendant que des responsables de l'opposition faisaient des discours à proximité du siège du gouvernement, certains manifestants ont jeté plusieurs cocktails Molotov et des pierres par-dessus un cordon des membres des forces spéciales de police déployés en grand nombre autour du bâtiment. Plusieurs vitres ont été brisées et un incendie s'est déclaré à l'entrée de l'immeuble, avant d'être rapidement maîtrisé.

La police a utilisé du gaz lacrymogène et réussi à repousser les manifestants vers plusieurs rues. Les forces de l'ordre ont ensuite utilisé des canons à eau et ont continué à tirer des grenades lacrymogènes sur un grand boulevard du centre-ville, repoussant plus loin encore les manifestants, qui ont tenté de faire des barrages en renversant des conteneurs, a raconté le journaliste de l'AFP sur place.

Blindés de la police incendiés

Trois véhicules blindés de la police ont été la proie des flammes après avoir été touchés par des cocktails Molotov, mais celles-ci ont été vite éteintes. Au moins deux policiers ont été blessés, dont un a été directement atteint par un cocktail Molotov, selon le correspondant de l'AFP.

L'opposition kosovare proteste dans la rue depuis octobre et bloque les travaux du Parlement, exigeant l'abandon de l'accord avec la Serbie conclu en 2013 sous le parrainage de l'Union européenne. Cet accord vise à la normalisation des relations entre la Serbie et le Kosovo, ancien territoire serbe majoritairement peuplé d'Albanais qui a unilatéralement proclamé son indépendance en 2008.

L'accord prévoit notamment la création d'une association des municipalités serbes, considérée comme cruciale par Belgrade, afin d'améliorer les droits de la minorité serbe du Kosovo, pays de 1,8 million d'habitants en majorité albanais. La Serbie n'a pas reconnu l'indépendance du Kosovo qu'elle considère toujours comme l'une de ses provinces. (afp)

Ton opinion