Actualisé 16.01.2015 à 13:47

Russie

Manifestant solidaire de «Charlie Hebdo» en prison

Un militant russe a été condamné vendredi à huit jours de prison pour avoir manifesté au pied du Kremlin son soutien à l'hebdomadaire français «Charlie Hebdo», selon un tribunal moscovite.

1 / 293
05.01.2017 De courtes et sobres hommages, avec dépôts de gerbes et minutes de silence, ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire «Charlie Hebdo»...

05.01.2017 De courtes et sobres hommages, avec dépôts de gerbes et minutes de silence, ont eu lieu jeudi à Paris en mémoire des victimes des attentats de janvier 2015 contre l'hebdomadaire «Charlie Hebdo»...

AFP/Eric Feferberg
...et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts.

...et le magasin Hyper Cacher, qui avaient fait 17 morts.

AFP/Eric Feferberg
27.08.2016 Le beau-frère de l'un des auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo a été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme».

27.08.2016 Le beau-frère de l'un des auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo a été mis en examen pour «association de malfaiteurs terroriste en vue de préparation d'actes de terrorisme».

Mark Galperine, qui avait manifesté seul samedi sur la place du Manège, à deux pas du Kremlin, avec une pancarte «Je suis Charlie», a été condamné «pour violation des règles d'organisation d'un événement public», a déclaré une porte-parole du tribunal Tverskoï de Moscou.

Le manifestant n'avait pas demandé l'autorisation des autorités municipales, a précisé la porte-parole.

Si la Russie a salué dans un premier temps la marche historique organisée dimanche à Paris contre le terrorisme, de nombreux médias et responsables russes marquent désormais le pas face à la solidarité mondiale que continue de susciter l'attentat la semaine dernière contre Charlie Hebdo qui a fait 12 morts.

Ainsi, l'autorité russe de surveillance des médias, Roskomnadzor, a appelé vendredi les médias russes à «s'abstenir de publier» des caricatures sur le prophète Mahomet, dessinées par Charlie Hebdo.

Près d'un demi-million de personnes

Les caricatures vont à «l'encontre des normes éthiques et morales établies pendant des siècles de cohabitation entre différents peuples et confessions religieuses» sur le territoire de Russie, a-t-elle estimé dans un communiqué.

Elles peuvent «être jugées insultantes et humiliantes (...) et qualifiées d'incitation à la haine interethnique et religieuse» en Russie où l'islam est la deuxième religion en termes de pratiquants, après l'orthodoxie, a indiqué Roskomnadzor.

L'«incitation à la haine» raciale, interethnique ou religieuse est condamnée par de lourdes amendes en vertu de l'article 282 du Code pénal russe, dans lequel de nombreuses ONG voient une atteinte à la liberté d'expression.

Près d'un demi-million de personnes devraient se réunir dimanche en Tchétchénie, république majoritairement musulmane du Caucase russe, afin de protester contre la publication des caricatures de l'hebdomadaire, selon son dirigeant Ramzan Kadyrov. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!