Marche nationaliste en Russie: Manifestants nationalistes dans les rues
Actualisé

Marche nationaliste en RussieManifestants nationalistes dans les rues

Un millier de personnes ont manifesté dimanche à Rostov-sur-le-Don (sud-ouest de la Russie), scandant des slogans nationalistes et bloquant plusieurs artères centrales.

La marche était organisée en hommage à Maxim Sytchev, un étudiant tué fin novembre à la suite d'une bagarre présumée avec des Ingouches, du nom d'un groupe ethnique du Caucase russe.

Les manifestants ont emprunté les deux principales avenues de la ville pour se diriger vers le siège de l'administration régionale en scandant «Rostov est une ville russe», écrit Interfax.

La police n'est pas intervenue pour empêcher la marche. Le vice-gouverneur Sergueï Gorban a pour sa part promis aux manifestants de prendre en compte leurs doléances et de créer une structure commune avec la population pour le maintien de l'ordre, selon Interfax.

Un étudiant soupçonné d'avoir tué Maxim Sytchev a été arrêté, a annoncé Galina Gagalaïeva, porte-parole du parquet régional, sans autres précisions.

Cette marche est intervenue au lendemain d'une manifestation raciste à Moscou, près du Kremlin, en hommage à un supporteur d'un club de football de Moscou tué le 6 décembre par des Caucasiens. Plusieurs dizaines de personnes ont été blessées au cours de cette manifestation qui, bien que non-autorisée, a rassemblé quelque 5.000 personnes.

Les défenseurs des droits de l'homme ont dénoncé la mansuétude des forces de l'ordre face à des manifestations xénophobes, alors que tout rassemblement d'opposants non-autorisé pour la défense des libertés publiques est dispersé sans ménagement par la police.

(afp)

Ton opinion