Zurich: Manifestation contre «la politique d'asile raciste»
Actualisé

ZurichManifestation contre «la politique d'asile raciste»

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté pacifiquement samedi après-midi à Zurich contre les centres d'hébergement fédéraux pour les requérants d'asile.

L'événement a été organisé sans autorisation par la plate-forme zurichoise contre la répression raciste, issue de cercles révolutionnaires et de migrants.

Les manifestants ont défilé en musique et avec des banderoles. On pouvait notamment y lire: «L'asile n'est pas un crime», «Droit de l'homme au lieu d'asile» ou «Pas de camps, nulle part». Une femme masquée portait aussi une affiche avec l'inscription: «Ma nationalité: être humain».

Avec leur manifestation, les militants voulaient donner un signal «contre la politique d'asile raciste et répressive de l'Etat suisse», comme l'indiquait l'appel à la réunion.

Les tracts et les discours exigeaient «une société solidaire, sans exploitation ni oppression». L'ouverture pour une phase test du centre d'hébergement fédéral sur le site «Juch-Areal», à Zurich-Altstetten, s'inscrit «dans toute une chaîne de durcissements dans le domaine de l'asile en Suisse», ont dénoncé les manifestants.

Lors de leur parcours, les quelque 300 personnes - selon les organisateurs - ont fait halte devant le secrétariat du Parti socialiste du canton de Zurich, accusé d'être co-responsable de l'ouverture de ce centre pilote. L'itinéraire du défilé a dû être partiellement modifié, la police ayant barré l'accès au centre-ville.

Phase test jusqu'en septembre 2015

Le centre pilote fédéral ouvert à Zurich pour des procédures d'asile accélérées a été mis en service lundi passé. Il compte 300 places et devrait traiter chaque année 1300 à 1400 cas de demandes d'asile. La phase test est prévue jusqu'à fin septembre 2015 et sera accompagnée par des spécialistes, qui devront examiner les procédures accélérées sous l'angle de la qualité et des coûts». (ats)

Ton opinion