Actualisé

FranceManifestation contre la prostitution à Paris

Entre un millier et 3000 personnes ont manifesté samedi à Paris pour la pénalisation des clients de prostituées. Les députés français doivent entamer cette semaine l'examen d'un projet controversé.

Les manifestants (un millier selon la police, 3'000 selon le Collectif national pour les Droits des femmes) ont symboliquement déposé dans une urne des bulletins portant l'inscription «Prostitution: Votez abolition».

Plusieurs femmes parlementaires ont manifesté en tête du cortège aux cris de «Prostitution Abolition», dont la députée du parti socialiste, Maud Olivier, co-auteure de la proposition de loi «renforçant la lutte contre le système prostitutionnel».

Au début du parcours, des jeunes du collectif «8 mars pour ToutES», affirmant que la pénalisation des clients «précarisera encore plus les prostituées», ont tenté de perturber le cortège. Ils ont tendu, en travers de la rue, une banderole proclamant «clients pénalisés = putes assassinées», slogan qu'ils ont crié au passage, sans heurt, du cortège.

Les députés français doivent examiner cette semaine une proposition de loi prévoyant de pénaliser les clients de prostituées au nom de la lutte contre la violence faite aux femmes, un texte qui suscite cependant d'âpres débats dans une société profondément latine.

La proposition de loi, à l'initiative de la ministre socialiste des Droits des Femmes Najat Vallaud-Belkacem, prévoit de faire payer au client une amende de 1500 euros (1850 francs), doublée en cas de récidive, d'un «stage de sensibilisation» comme alternative aux poursuites, ainsi que la suppression du délit de racolage public. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!