Actualisé 18.12.2013 à 19:51

Lausanne

Manifestation pour les bourses d'études

Entre 150 et 200 personnes sont descendues dans la rue mercredi à Lausanne pour dénoncer les mesures d'austérité qui menacent les bourses d'études et d'apprentissage.

«Vivre et étudier sans galère, des bourses pour le faire», ont scandé les manifestants au centre-ville. Les jeunes ont brocardé la cheffe du Département de la formation, Anne-Catherine Lyon, et déposé des ciseaux géants - «les ciseaux des coupes budgétaires» - devant la porte de Pascal Broulis, le chef des finances cantonales.

Une révision de la loi sur les bourses d'études sera discutée en janvier au Grand Conseil vaudois. Elle intègre les dispositions d'un Concordat intercantonal qui harmonise les pratiques en Suisse, péjorant certaines prestations aujourd'hui accordées dans le canton.

Les manifestants, emmenés par le syndicat SUD, critiquent un durcissement des conditions d'accès pour les indépendants qui ne dépendent plus de leurs parents et ont acquis le droit à une bourse grâce à une activité rémunérée. Ils ne veulent pas non plus d'une baisse des forfaits pour les repas.

La manifestation était soutenue par une quinzaine d'organisations de gauche, de syndicats et d'associations d'étudiants. La jeunesse socialiste vaudoise, le parti d'Anne-Catherine Lyon, s'est distancé du mouvement. La JSV estime que le projet de loi n'est pas parfait mais qu'il apporte des changements «bénéfiques», comme le soutien à la mobilité. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!