Algérie: Manifestations après la mort par balle d'un jeune
Actualisé

AlgérieManifestations après la mort par balle d'un jeune

Des centaines de personnes ont manifesté vendredi à Zemmouri (Est d'Alger) après la mort accidentelle d'un jeune homme de 22 ans.

Des centaines de jeunes «ont investi la rue» de cette ville située à environ 66km à l'est d'Alger après la prière du vendredi pour protester contre la mort de Belarbi Hamza, 22 ans, écrit El Watan (privé, francophone), de la presse algérienne.

Le jeune homme a été tué par balle deux jours auparavant dans une forêt proche.

De violents affrontements avaient déjà opposé la veille des jeunes et les forces de l'ordre, après les obsèques de Belarbi Hamza, dont les circonstances de la mort font l'objet d'une enquête, selon le Quotidien d'Oran et Le Jour (privés, francophones).

Selon des habitants de Zemmouri et sa famille, le jeune homme faisait du jogging dans la forêt du Sahel, tout près de la ville, un walkman sur les oreilles et n'a pu entendre les injonctions de policiers en mission dans la région qui lui ont ordonné de s'arrêter avant d'ouvrir le feu, dit-on de même source.

Les services de sécurité affirment qu'il s'agit «d'une tentative de fuite» de la part de la victime qui «était attablé avec d'autres personnes et a pris la fuite» quand il a aperçu les policiers, écrit Le Quotidien.

Les manifestations ont débuté juste après les obsèques, des jeunes affrontant les policiers et s'en prenant à des édifices publics avant l'arrivée de renforts de policiers anti-émeutes qui ont notamment utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants, ajoutent ces journaux.

Selon Liberté (privé francophone), ces heurts ont fait sept blessés - trois policiers par des jets de pierres et quatre civils. (afp)

Ton opinion