Actualisé 20.09.2008 à 20:48

Retrait des troupesManifestations en Europe contre la guerre en Afghanistan

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi après-midi en Allemagne, en France et en Grande-Bretagne contre la présence de troupes de ces pays en Afghanistan.

Selon la police allemande, les manifestants étaient 5.000 à Berlin et autant à Stuttgart à défiler à l'appel d'un collectif de 250 organisations pacifistes. Leur slogan: «Donnez une chance à la paix, les troupes hors d'Afghanistan».

«Il existe une autre stratégie de paix en Afghanistan qui n'implique pas l'armée, et cette stratégie doit être essayée», a plaidé Jens-Peter Steffen, l'un des organisateurs du rassemblement berlinois.

Quelque 3.300 soldats allemands sont actuellement stationnés en Afghanistan, pour la plupart dans le nord du pays où règne un calme précaire.

Dans le même temps, 2.000 personnes, selon la police, ont défilé à Paris pour réclamer le retrait des 2.600 militaires français déployés en Afghanistan.

«Troupes françaises hors d'Afghanistan», ont scandé les manifestants entre les places de la République et de Clichy, à deux jours du débat à l'Assemblée nationale sur la prolongation de l'intervention des forces françaises dans ce pays, après l'embuscade qui a fait 10 morts dans leurs rangs le 18 août dernier.

A Manchester, dans le nord de l'Angleterre, où s'est ouvert samedi le congrès annuel du Parti travailliste du Premier ministre Gordon Brown, plusieurs milliers de protestataires ont eux aussi dénoncé la présence de soldats britanniques au sein de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF), la force de l'OTAN en Afghanistan.

Emmenés par la coalition «Stop the War» (arrêtez la guerre), les manifestants étaient au nombre de 5.000 selon les organisateurs, 2.500 selon la police. Parmi eux figuraient des membres de l'organisation des Familles de militaires contre la guerre.

«Nous sommes ici pour dire au gouvernement que nous voulons une politique étrangère qui s'appuie sur la paix et non sur la guerre», a souligné Kate Hudson, la présidente de l'ONG Campagne pour le désarmement nucléaire. «Nous voulons que nos troupes quittent l'Irak et l'Afghanistan et nous sommes atterrés à l'idée que la guerre gagne en ampleur.» (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!