Suisse: Manifs contre la visite d'Ueli Maurer en Israël
Actualisé

SuisseManifs contre la visite d'Ueli Maurer en Israël

Un rencontre entre le ministre de la défense suisse et son homologue israélien met la gauche en colère.

par
Raphaël Pomey
Selon certains milieux de gauche, la visite de Maurer constitue un soutien à la colonisation des territoires palestiniens.

Selon certains milieux de gauche, la visite de Maurer constitue un soutien à la colonisation des territoires palestiniens.

L'annonce de la visite avait suscité de nombreuses réactions au Conseil national, cette fois la contestation risque de descendre dans la rue. Vendredi, divers mouvements de gauche ou issus de la communauté musulmane appellent à manifester contre une rencontre entre le ministre suisse de la défense Ueli Maurer et son homologue de l'Etat hébreu, Ehud Barak.

«Quelles sont les implications politiques de ce déplacement», demande Tobia Schnebli, du Groupe pour une Suisse sans Armée. Pour lui, cette visite constitue un soutien unilatéral à la politique et à l'occupation militaire israélienne des territoires palestiniens. Il demande que la Suisse cesse toute collaboration militaire avec Israël et avec tous les pays du Proche-orient. «Qu'aurait-on dit si Ueli Maurer allait rendre visite au chef militaire du Hamas ou du Hezbollah?»

Ces arguments ne convainquent guère l'UDC Oskar Freysinger: «Ceux qui veulent empêcher la visite de Ueli Maurer devraient réaliser qu'Israël est la seule démocratie dans sa région du monde.» Il juge que les personnes qui critiquent continuellement et unilatéralement ce pays sont portées par un «antisémitisme profond» qui les conduit à soutenir des mouvements souvent très loin de leurs propres idées.

«Quand un ministre va en Iran ou en Palestine, il n'y a personne dans la rue, constate Pierre Weiss, vice-président du PLR suisse. Que les manifestants manifestent, après tout il y a la liberté d'expression chez nous, mais que le Conseil fédéral use de sa liberté de voyager où il le souhaite.»

Ton opinion