Tunisie: Manifs et violences dans le Centre-Ouest
Actualisé

TunisieManifs et violences dans le Centre-Ouest

Des troubles ont éclaté mercredi dans des localités du Centre-Ouest de la Tunisie, notamment à Kasserine.

Des milliers de personnes ont manifesté à Kasserine (350 km de Tunis) pour protester contre «l'oubli des martyrs» de leur ville dans l'hommage rendu aux morts de la révolution lors de la première réunion de l'Assemblée constituante mardi, a indiqué Sadok Mahmoudi, dirigeant syndicaliste. Les forces des sécurité ont tiré en l'air et fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Soixante seize personnes «blessées» par des gaz lacrymogènes ont été admises à l'hôpital de la ville, a indiqué une source médicale. La citation des noms des «martyrs de la révolution» avait été improvisée lors de la cérémonie inaugurale de l'assemblée constituante, à la demande d'un élu qui en a fourni la liste.

Lourd tribu

Selon M. Mahmoudi, environ 4000 personnes se sont rassemblées «spontanément» à Kasserine pour une manifestation pacifique, qui a dégénéré lorsque des manifestants ont tenté de forcer les portes de la prison et jeté des pierres sur les forces de sécurité.

«Kasserine a payé un lourd tribut à la révolution et l'oubli de ses morts par les élus du peuple est inacceptable», a affirmé M. Mahmoudi. Selon lui, la liste citée à l'assemblée ne mentionnait que sept morts sur 23 tombés dans la région de Kasserine. Selon un témoin, un dépôt de marchandises de Kasserine a été pillé.

Le ministère de l'Intérieur a confirmé les incidents de Kasserine et fait état de manifestations à Feriana et à Thala, deux localités du gouvernorat, ainsi qu'à Gafsa, ville minière située à 350 km au sud-ouest de Tunis, où des manifestants ont vandalisé mercredi soir des bâtiments et se sont attaqués au siège des recettes des finances. (ats)

Ton opinion