Etats-Unis: Manifs pour Trayvon Martin, un an après

Actualisé

Etats-UnisManifs pour Trayvon Martin, un an après

Un an après la mort de Trayvon Martin, un jeune Noir de 17 ans abattu par un membre d'une milice, des manifestations se sont tenues à New-York pour ne pas oublier.

A l'occasion du premier anniversaire de la mort du jeune Noir Trayvon Martin, qui avait suscité un émoi considérable aux Etats-Unis, une centaine de personnes, dont ses parents et l'acteur Jamie Foxx, ont manifesté mardi soir à New-York, réclamant que justice soit rendue.

«Je suis Trayvon Martin», scandaient les manifestants, dont beaucoup portaient des capuches, comme l'adolescent le jour de sa mort.

«Je suis la mère de deux fils, l'un sur terre et l'autre au ciel, et je continuerai à me battre pour mes deux fils», a lancé la mère du lycéen, Sybrina Fulton. L'acteur noir Jamie Foxx, vedette du dernier film de Tarantino «Django Unchained», l'a ensuite serrée dans ses bras, et des bougies ont été allumées par la foule, en mémoire de l'adolescent.

«Je suis là en tant que mère et grand-mère, outrée de la violence contre les jeunes Noirs et Latinos», a expliqué à l'AFP une participante, Stephanie Colon.

Il aurait eu 18 ans

Trayvon Martin, qui aurait eu 18 ans le 5 février dernier, avait été tué par balle à Sanford en Floride (sud-est des Etats-Unis) il y a un an par George Zimmerman, 29 ans, un veilleur de nuit bénévole. Zimmerman, dont le procès doit s'ouvrir le 10 juin, a invoqué la légitime défense, suite à une altercation. Des manifestations semblables étaient également prévues mardi à San Francisco, Los Angeles et Sanford.

La mort de Trayvon Martin avait suscité un fort émoi aux Etats-Unis, notamment au sein de la communauté noire. De nombreuses voix avaient dénoncé un crime motivé par des préjugés racistes. La police de Sanford avait d'abord relâché Zimmerman après le meurtre, considérant qu'il avait agi en accord avec la loi de l'Etat de Floride sur la légitime défense. Depuis, Zimmerman a été mis en examen pour meurtre. Il a plaidé non coupable et risque la prison à vie. (afp)

Ton opinion