Athènes: Manifs sous haute sécurité
Actualisé

AthènesManifs sous haute sécurité

En mémoire d'un étudiant tué par un policier il y a deux ans, des manifestations sont organisées lundi dans la capitale grecque.

Alexis Grigoropoulos, 15 ans, a été tué par un policier en décembre 2008. Un drame qui avait provoqué des troubles urbains inédits dans le pays. (Photo: epa)

Alexis Grigoropoulos, 15 ans, a été tué par un policier en décembre 2008. Un drame qui avait provoqué des troubles urbains inédits dans le pays. (Photo: epa)

Des mesures draconiennes de sécurité ont été prises lundi dans le centre de la capitale grecque, bouclé à la circulation en vue des manifestations organisées par étudiants, syndicats et groupes de gauche en mémoire d'un adolescent tué par un policer il y a deux ans.

Seuls les transports en commun circulaient dans le centre-ville tandis que près de 5'000 policiers étaient en alerte pour encadrer les manifestations qui doivent commencer en début d'après-midi, a indiqué une source policière.

Le policier condamné à la prison à vie

Les défilés commémorent le décès d'Alexis Grigoropoulos, 15 ans, tué par un policier le 6 décembre 2008 dans la capitale, drame qui avait à l'époque déclenché des troubles urbains inédits dans le pays pendant plus d'un mois, et contribué à la radicalisation d'une partie de la jeunesse grecque.

A l'issue de neuf mois d'audience, l'auteur de l'assassinat, le policier Epaminondas Korkonéas, 38 ans, a été condamné en octobre à la prison à vie, reconnu coupable d'avoir intentionnellement tiré sur sa victime.

Le syndicat des fonctionnaires, Adedy, a appelé à un arrêt de travail de trois heures en début d'après-midi à Athènes et à un rassemblement dans le centre-ville en mémoire de cet évènement.

Un contexte social tendu

Ces manifestations interviennent dans un contexte social tendu par la grave crise économique que traverse le pays et les mesures d'austérité adoptées pour lutter contre les déficits publics.

Une grève générale de 24 heures dans les secteurs privé et public est prévue pour le 15 décembre, la neuvième depuis le début de l'année.

Au cours du week-end écoulé, six personnes ont été arrêtées en Grèce, dont deux soupçonnées d'appartenir à un groupe anarchiste, après la découverte de caches d'armes lors de perquisitions menées samedi et dimanche dans plusieurs villes. (afp)

Ton opinion